Situation des enfants réfugiés et migrants en Hongrie : réaction de l’UNICEF

Publié le 18 septembre 2015 | Modifié le 19 septembre 2018

New York, 17 septembre 2015 – L’UNICEF est en contact avec le représentant permanent du gouvernement hongrois aux Nations unies à New York afin de discuter de la façon dont les enfants réfugiés et migrants peuvent être convenablement protégés conformément aux engagements du pays au titre de la Convention relative aux droits de l’enfant.

La Convention exige des gouvernements qu’ils prennent toutes les mesures nécessaires pour protéger tous les enfants et qu’ils fournissent le soutien particulier, nécessaire aux enfants réfugiés ou demandeurs d’asile.

L’UNICEF a proposé une assistance au gouvernement de Hongrie pour renforcer la protection des enfants réfugiés et migrants à la suite des violents affrontements qui ont eu lieu à la frontière entre la Hongrie et la Serbie. Ces discussions s’inscrivent également dans le contexte d’une nouvelle législation adoptée en Hongrie qui pourrait entraîner à l’encontre des enfants détention, poursuite pénale et séparation des parents.

L’assistance de l’UNICEF pourrait consister à :
- Aider au soutien psychosocial des enfants, avec des équipes mobiles et des espaces d’accueil dans les centres de réception et autres zones dans lesquelles les familles sont rassemblées.
- Fournir un appui pour identifier les enfants non accompagnés ou séparés et rechercher les familles.
- Fournir soutien technique et expertise pour renforcer les systèmes de protection des enfants transitant à travers le pays.

L’UNICEF exhorte le gouvernement hongrois à toujours privilégier l’intérêt supérieur des enfants réfugiés ou migrants dans toutes les décisions qui les concernent. Les enfants ne sauraient être incriminés ni séparés de leur famille du seul fait d’être réfugiés ou migrants. Ces enfants ont déjà vécu de grandes souffrances au cours de leur périple et doivent maintenant être traités avec dignité, et recevoir toute l’aide, la protection et la compassion dont ils ont besoin.

Personne ne devrait mettre en danger des enfants. Les scènes de violence dont le monde a été témoin mercredi, d’enfants pris dans des affrontements, ne devraient jamais se répéter.

L’UNICEF exhorte tous les Etats membres de l’Union européenne à prendre des décisions rapidement afin de fournir à tous les enfants réfugiés et migrants la protection et les soins auxquels ils ont droit. Aucun pays ne peut porter seul cette responsabilité.

 

A suivre sur Twitter