Thomas Pesquet, premier Ambassadeur de l’UNICEF France dans l’espace

Publié le 07 novembre 2016 | Modifié le 18 janvier 2017

Le compte à rebours est lancé. Le 17 novembre 2016, l'astronaute français de l’ESA, Thomas Pesquet partira pour la Station spatiale internationale ISS et deviendra le premier Ambassadeur de l’UNICEF France dans l’espace.

Paris, le 7 novembre 2016 - Alors qu’il effectuera de nombreuses expériences scientifiques qui contribuent à améliorer les conditions de vie humaine sur Terre, lors des six mois de sa mission dans l’espace, le benjamin du corps européen des astronautes a tenu à se servir de la mission « Proxima » pour attirer l’attention sur la détresse de nombreux enfants dans le monde et sur le travail de l’UNICEF, chaque jour à leurs côtés.

Ces enfants ont besoin de notre soutien

« Quand on va dans l’espace, tout d’un coup on aperçoit très clairement des régions et des pays dont on ignorait tout. C’est ici que vivent des millions d’enfants, principaux concernés par les enjeux climatiques. De fait de leur vulnérabilité, ils sont le plus gravement impactés par la multiplication des catastrophes naturelles induites par le changement climatique, provoquant des crises nutritionnelles, des migrations et des conflits de plus en plus nombreux, autour de ressources essentielles comme l’eau. Ces enfants ont besoin de notre soutien. Avec l’UNICEF, je voudrais aider à mettre la lumière sur eux et faire en sorte qu’ils reçoivent l’aide dont ils ont besoin », explique Thomas Pesquet.

« Face au changement climatique, les enfants paient le prix fort de l’inaction mondiale. 66,5 millions sont affectés chaque année par des fléaux météorologiques. L’engagement de Thomas à cet égard représente une opportunité cruciale pour l’UNICEF et pour faire entendre la voix de ces milliers de victimes sans défense », s’enthousiasme Sébastien Lyon, Directeur général de l’UNICEF France.

Des messages de l'espace

Tout au long de sa mission, de novembre 2016 à mai 2017, Thomas Pesquet nous enverra des messages de l’espace pour sensibiliser le grand public à la cause des enfants et aux enjeux de demain.

« Les missions dans l’espace nous permettent d’obtenir de nouvelles conclusions scientifiques, qui vont améliorer la vie sur Terre. Le regard sur le monde de l’extérieur depuis l’espace nous montre aussi toute la vulnérabilité de notre planète et surtout celle de nos enfants. Demain, ce sont eux, et eux seuls, qui devront piloter le vaisseau spatial Terre. C’est à nous de les y préparer », prévient l’astronaute, engagé, enthousiaste et pédagogue.

Média

A propos de Thomas Pesquet

Thomas est né à Rouen (France), le 27 février 1978. Thomas suit une classe préparatoire aux grandes écoles au Lycée Pierre Corneille de Rouen, dont il sort en 1998. Il entre ensuite à l’École Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace de Toulouse (Supaéro), dont il est diplômé en 2001. Il passe sa dernière année de formation à l’École polytechnique de Montréal (Canada), dans le cadre d’un programme d’échange d’étudiants suivant le master Aéronautique et espace. En 2006, il obtient sa licence de pilote de ligne après avoir suivi la formation Air France.

En mai 2009 il est sélectionné pour devenir astronaute. Pour se préparer à une mission spatiale, Thomas suit un entraînement technique et opérationnel complémentaire en Europe, en Russie et aux États-Unis. Le 17 mars 2014, Thomas est affecté à une mission de longue durée (environ 6 mois) à bord de la Station spatiale internationale. Il quittera notre planète pour six mois en novembre 2016 en cadre de sa mission « Proxima ». Son retour est prévu en mai 2017.