Une semaine après le séisme au Népal, l’UNICEF met en garde contre le risque de maladie pour les enfants

Publié le 02 mai 2015 | Modifié le 29 décembre 2015

KATMANDOU, 2 mai 2015 – Une semaine après le séisme au Népal, l'UNICEF affirme que la santé et le bien-être des enfants touchés par la catastrophe tiennent à un fil car nombre d’entre eux se sont retrouvés sans-abri, en état de choc profond et sans accès à des soins de base. Comme la saison de la mousson doit commencer dans à peine quelques semaines, les enfants courent un risque accru de maladies comme le choléra et d’infections diarrhéiques et ils seront également plus exposés au danger des glissements de terrain et des inondations.

« Le séisme a causé des destructions inimaginables, a déclaré Rownak Khan, Représentant adjoint de l'UNICEF au Népal. Les hôpitaux sont pleins à craquer, l'eau est rare, des corps restent ensevelis sous les décombres et des gens dorment encore en plein air. C’est un terreau idéal pour les maladies. »

Le tremblement de terre du 25 avril a démoli plus de 130 000 maisons et 3 millions de personnes ont maintenant besoin d'une aide alimentaire. Quelque 24 000 personnes sont actuellement hébergées dans 13 camps à Katmandou. Dans un pays où un peu plus de 40 % des enfants souffrent d'un retard de croissance, la nutrition des enfants provoque une inquiétude croissante. Au moins 15 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère ont besoin d’une alimentation thérapeutique. Il est également impératif que les enfants des 12 districts les plus touchés puissent retrouver une routine et il faut donc mettre en place de toute urgence des espaces amis des enfants, ouvrir des écoles et assurer un accès aux services de base, comme la santé et l'eau.

Le tremblement de terre avait à peine frappé, il y a une semaine, que l’UNICEF utilisait ses fournitures humanitaires prépositionnées pour organiser une intervention d’urgence et apporter de l'aide, y compris des tentes pour servir de cliniques d'urgence dans les hôpitaux, des bâches pour faire des abris, des services de distribution d’eau par camions citernes dans les camps de fortune qui avaient surgi un peu partout, des comprimés de purification de l'eau et des trousses d'hygiène.

L’UNICEF élargit la portée de son intervention afin que les enfants des communautés les plus éprouvées, y compris celles difficiles à atteindre, au-delà de Katmandou, puissent bénéficier des services et  fournitures humanitaires indispensables.

« Nous n’avons qu’un peu de temps pour mettre en place des mesures qui permettront de protéger les enfants touchés par le séisme contre des épidémies de maladies infectieuses - un danger qui sera exacerbé par l’humidité, des sols gorgés d’eau et boueux après les pluies, a déclaré M. Khan. Voilà pourquoi il est si crucial d'expédier maintenant dans ces zones des médicaments essentiels, du matériel médical, des tentes et des réserves d’eau. »

La semaine dernière, l'UNICEF a :

  • expédié par avion plus de 85 tonnes de fournitures de secours, notamment des tentes, des bâches en plastique, des couvertures et des médicaments essentiels.
  • mis en place des espaces amis des enfants dans des camps de fortune, pour aider les enfants à surmonter ce qu’ils ont vécu, et leur fournir un endroit sûr où ils peuvent jouer et apprendre.
  •  livré des secours aux régions isolées, en dehors de la vallée de Katmandou - y compris dans les districts de Kavre et Gorkha,  où les équipes de l’UNICEF ont fourni à des milliers de personnes du savon, des comprimés de purification d'eau, des bâches et des seaux. Dans le district de Dhading, des trousses  à l’usage des familles, des kits d'hygiène et des comprimés de purification de l'eau ont été largués dans sept villages isolés à l'aide d'hélicoptères.
  • mis en place des services de soutien psychologique à Gorkha, Kaski, Sindhuli, Kavre, Ramechhap et Katmandou.

Samedi la radio nationale va commencer à diffuser en direct des programmes pour donner des informations d’intérêt capital et des conseils d’expert aux enfants, aux femmes et aux familles vivant dans les zones isolées des districts touchés par le tremblement de terre. Ces programmes seront diffusés quatre fois dans la journée.

L'UNICEF a lancé un appel de 50 millions de dollars des E.-U. pour soutenir son intervention humanitaire au Népal pour les trois prochains mois dans le cadre de l'appel interagences lancé le 29/04..

Prêtant sa voix aux enfants du Népal, l'Ambassadeur itinérant de l’UNICEF Orlando Bloom, qui s’est rendu deux fois au Népal avec l'UNICEF, a enregistré un appel dans lequel il exhorte que l’on soutienne les efforts humanitaires de l’UNICEF. On peut visionner la vidéo ici.

L'UNICEF France lance un appel aux dons pour soutenir les interventions d'urgence au Népal en faveur des enfants et des familles victimes du séisme. Pour faire un don : www.unicef.fr

 

Des photos et vidéos peuvent être téléchargées ici : http://uni.cf/1HH6SbO

Le communiqué de presse en PDF

Téléchargez ce communiqué de presse au format PDF.

Les réseaux sociaux en parlent