Les enfants du Yémen sont en danger !

Publié le 13 avril 2015 | Modifié le 31 août 2015

Plus de 75 enfants tués, des dizaines d’autres blessés ; accès à l’eau et aux soins entravés. Une crise humanitaire menace le Yémen en raison de l'escalade des violences. L’UNICEF agit et envoie du matériel d’urgence.

Depuis le début des combats le 26 mars dernier, plus de 75 enfants ont été tués au Yémen. Soit autant que le nombre d’enfants tués pour toute l’année 2014 !
« Les enfants payent un tribut intolérable dans ce conflit » dénonce Julien Harneis, représentant UNICEF au Yémen. Un lourd tribut qui risque de s’aggraver ces prochains jours si nous n’agissons pas. Le nombre de 77 enfants tués exactement (selon les derniers chiffres) est une estimation basse, car l’UNICEF estime plutôt que le nombre total d’enfants tués est bien plus élevé.  De quoi s’alarmer sur l’enlisement du conflit.

Les combats aggravent une situation déjà précaire

Au-delà du nombre de tués parmi les enfants, c’est une crise humanitaire majeure qui guette le Yémen. Car la situation déjà précaire des enfants du Yémen se détériore d’autant que le conflit s’étend. Le niveau de malnutrition du pays est alarmant et touche 1,6 million de personnes dont plus de 800 000 enfants en dessous de 5 ans. Depuis la recrudescence des combats, les hôpitaux sont surchargés de travail. Et tandis que les installations médicales luttent pour traiter un grand nombre de victimes avec des moyens insuffisants, certains centres de soins sont attaqués. Jusqu’ici au moins trois agents de santé ont été tués dans ces attaques.
 
À travers le pays, ce sont plus de 100 000 personnes qui ont dû quitter leur maison à la recherche d’un endroit sûr, désertant les villes et envahissant les routes. Dans plusieurs régions, les enfants ne peuvent pas se rendre dans les écoles qui ont fermé en raison du danger ou de leur proximité avec des cibles militaires. Six de ces écoles ont été reportées comme occupées par des groupes armés. Au total, 1,5 millions d’enfants ne peuvent plus retourner à l’école.

La question cruciale de l’approvisionnement en eau

« L’eau est dignité »…

 
Face à cette situation, l’UNICEF a d’ores et déjà affrété par avion 16 tonnes de matériels d’urgence, essentiellement des fournitures médicales et des réservoirs d’eau.
Dans les endroits où les conditions de sécurité le permettent, les équipes de l’UNICEF travaillent avec leurs partenaires pour fournir aux familles de l’eau potable et rétablir les infrastructures sanitaires essentielles. L’UNICEF approvisionne en essence les systèmes de pompage dans trois villes du Sud, dont Aden, où le circuit d’eau a été endommagé à plusieurs reprises par les combats. La question de l’approvisionnement en eau potable est cruciale pour endiguer les risques d’épidémie.
 
« Les enfants sont tués, mutilés et forcés de fuir leur maison. Leur santé est menacée et leur scolarité interrompue. Ces enfants devraient recevoir immédiatement une attention particulière et la protection de toutes les parties au conflit » nous alerte Julien Harneis.
 
Les équipes de l’UNICEF se donnent pour objectif de venir en aide au total à 3,1 millions d’enfants.
Les enfants du Yémen ont besoin nous maintenant !
Aidez-nous à porter secours aux enfants dans les urgences.

Évolution de la situation au Yémen, en quelques chiffres
• 8 millions d’enfants ont besoin d’une aide humanitaire urgente
• 900 000 enfants souffrent de malnutrition aigüe
• 1,5 million d’enfants ne sont plus à l’école
• 16 millions de personnes  sont affectées par la crise
 
La réponse d’urgence de l’UNICEF au Yémen
L’aide d’urgence apportée aux enfants comporte entre autres  :
• Fourniture d’eau potable, de matériels d’hygiène et assainissement, et de compléments nutritionnels
• Livraison de matériels médicaux et de soins
• Protection des enfants, notamment les plus fragiles et traumatisés
• Diffusion de messages de prévention sur le risque des mines antipersonnel

Soutenir nos actions