L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir

Eau, hygiène et assainissement

eau-potable-hygiene-assainissement-unicef-france-enfants

© UNICEF/UN0236179/Souleiman

L’eau est un élément essentiel pour préserver la bonne santé des enfants et leur croissance. Pourtant, trop d’enfants n’ont pas accès à une eau potable, n’ont pas la possibilité de se laver les mains avec du savon, ni disposer de latrines.  Notre action consiste à ce que tous les enfants aient accès à une eau salubre et adoptent les bonnes mesures d’hygiène.

L’eau, une question de santé publique

L’eau est essentielle à la vie et à la santé. Pourtant en 2021, près de 2 milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable et de 2,3 milliards n’ont pas la possibilité de laver les mains avec de l’eau et du savon à la maison.
Conséquences : elles sont plus sujettes aux maladies, dont certaines peuvent s’avérer mortelles.  Les enfants, dont l’organisme est plus fragile, sont les premières victimes.

La diarrhée est l’une des principales causes de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans. Elle est en cause dans environ 9% de tous les décès d’enfants de moins de 5 ans dans le monde en 2019. Cela se traduit par le décès de plus de 1 300 jeunes enfants chaque jour, soit environ 484 000 enfants par an, malgré la disponibilité de solutions simples. Beaucoup d’enfants sont victimes de maladies à cause du manque d’eau potable, de toilettes mais aussi de systèmes d’assainissement. Cela entraîne aussi bien souvent la pollution des eaux de consommation.

Si l’eau est vitale pour chacun d’entre nous, elle est aussi une question de santé publique.
Dans les urgences, lors de conflits qui entraînent d’importants déplacements de populations ou de catastrophes naturelles, qui détruisent les systèmes de distribution et d’assainissement, l’accès à l’eau est crucial. En situation de précarité et de promiscuité, les risques de maladies et d’épidémies sont accrus, pouvant entrainer un grand nombre de décès.

Diarrhée, choléra, paludisme : pour limiter ces risques, l’action d’UNICEF et des autres intervenants humanitaires est vitale.

Un domaine d’action transversal

À l’échelle mondiale, l’un des grands objectifs d’UNICEF est de permettre à tous les enfants d’avoir accès à l’eau potable. Il faut pour cela une source d’eau à moins d’un kilomètre et qu’elle donne au moins 20 litres d’eau par jour pour chaque enfant. Le défi est immense !
UNICEF joue un rôle majeur dans le domaine de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène. Nous utilisons l’acronyme anglais WASH (Water, Sanitation, Hygiene) pour parler de ce domaine d’action.

Dans nos pays d’intervention, nous déployons des programmes WASH pour que toujours plus d’enfants puissent avoir accès à l’eau potable et à des toilettes convenables :

  • Accès et approvisionnement en eau potable
  • Installations de toilettes et d’équipements d’assainissement
  • Campagnes de sensibilisation à l’hygiène comme le lavage des mains
  • Distribution d’eau potable et de kits d’hygiène dans les crises humanitaires

Nos programmes WASH sont transversaux et liés à des domaines comme la santé, l’éducation ou encore le changement climatique. Nous mettons l’accent particulièrement dans les écoles : pouvoir se laver les mains, avoir accès à une eau salubre et à des installations sanitaires améliorées, séparées entre les filles et les garçons, sont des facteurs très important de fréquentation et de réussite à l’école. Dans le monde, en 2021, encore 3 écoles sur 10 n’avaient pas accès à l’eau potable ni à des installations d’assainissement.

L’accès à l’eau : une grande réussite… inachevée

En 2021, UNICEF et ses partenaires ont permis à :

• 70 millions de personnes d’accéder à l’eau potable
• 59,6 millions de personnes d’avoir accès à des toilettes
Au total, c’est 91% de la population mondiale qui a accès à l’eau potable.
Un grand progrès pour l’humanité et une réussite majeure de développement pour le monde !
wash-unicef-eau-savon-ecole-enfants
wash-unicef-lavage-mains-hygiene-enfants

Mais malgré ces bons résultats :
• 785 millions de personnes n’ont toujours pas accès à une eau salubre
• 3 milliards de personnes n’ont pas accès à des stations de lavage de mains ni à du savon

En 2019, la diarrhée a tué environ 480 000 enfants à travers le monde, représentant 9% de tous les décès d’enfants de moins de 5 ans. Les conséquences des maladies liées à l’eau sont souvent désastreuses, elles créent un risque plus grand de retard de croissance pour les enfants.

Tous responsables envers les générations futures

Le manque d’eau potable constitue un énorme problème de santé publique à l’échelle mondiale… mais aussi un grand défi collectif !
Nous sommes tous concernés : la population mondiale augmente régulièrement, elle consomme (et gaspille) de plus en plus d’eau. L’eau douce pourrait donc venir à manquer, entrainant des situations catastrophiques. Pour éviter que cela n’arrive, chacun doit se montrer responsable envers les générations futures. Nous nous engageons à rendre tous les programmes WASH durables et adaptables au changement climatique.

eau-hygiene-assainissement

1000

points d’eau à énergie solaire ont été construits et réhabilités par UNICEF, en 2019, pour faire face à la pénurie croissante en eau.
don-unicef

Soutenir nos actions pour les enfants

Le saviez vous ? 75% de votre don est déductible de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 1000€ par an.
Faire un don