L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir

Plaidoyer et Programmes en faveur des enfants en France

plaidoyer-programme-unicef-france-enfant

© UNICEF France / Jacques MONNIN

L’UNICEF France incarne le mandat de l’UNICEF sur le territoire français. Notre rôle est de dialoguer et de travailler avec les différents acteurs concernés par les droits des enfants en France afin de nous assurer de la bonne application de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE).

La France fut l’un des tous premiers pays à signer la Convention relative aux droits de l’enfant et à la ratifier en 1990. Elle s’est ainsi engagée à la respecter dans toutes ses politiques, comme les politiques publiques en France (lutte contre la pauvreté et l’exclusion, éducation nationale, justice, protection des enfants, climat, etc.) mais aussi à travers ses actions extérieures (diplomatie, aide au développement, interventions armées, etc.).

Le rôle de l’UNICEF dans un pays à haut-revenu comme la France est de concourir, par son expertise et son plaidoyer, à faire évoluer les politiques publiques pour qu’elles concourent à la réalisation des droits de l’enfant. Cela peut se faire en changeant la loi, en augmentant les budgets dédiés à l’enfance ou aux familles, en s’assurant que l’intérêt supérieur des enfants et leur participation sont pris en compte dans l’ensemble de ces processus.

Influencer les pouvoirs publics

Le but du plaidoyer à l’UNICEF France est simple et essentiel : que les droits de l’enfant soient à l’agenda des décideurs publics !

L’UNICEF France documente la situation des droits de l’enfant en France, partage son expertise avec ses partenaires, construit des positionnements et des propositions pour alimenter les débats politiques et l’élaboration des lois. Ainsi, l’UNICEF France a pris position dès 2008 sur les différentes réformes de la justice pénale des mineurs, sur l’instauration du Défenseur des droits en 2011, plus récemment sur la protection de l’enfance.

Les résultats de notre plaidoyer sont là ! Par exemple en 2022, la loi sur la protection des enfants apporte plusieurs progrès pour les enfants pris en charge par l’aide sociale à l’enfance, notamment liés au plaidoyer de l’UNICEF France : l’interdiction stricte du recours à l’hébergement hôtelier, y compris dans le cadre des accueils d’urgence et pour la mise à l’abri des mineurs non accompagnés ; l’inscription dans la loi de la mise en place d’un temps de répit préalable à l’évaluation de la minorité et de l’isolement pour les mineurs non accompagnés.

Par ailleurs, l’UNICEF France joue un rôle central lors de l’audition de la France par le Comité des Droits de l’enfant des Nations Unies qui a lieu tous les 5 ans. Cette étape vise à faire le suivi de la mise en œuvre des droits de l’enfant par la France.

Nous agissons également auprès des pouvoirs publics locaux en influençant les orientations et les moyens affectés aux politiques de l’enfance et de la jeunesse, notamment au travers du réseau Ville amie des enfants.

Agir sur les droits de l’enfant en France…

La France est un pays pilote au sein de l’UNICEF pour renforcer son système de programmation, d’engagement et de mobilisation de fonds pour atteindre des résultats en France en faveur des droits de l’enfant.

A la suite d’une analyse des droits de l’enfant en France, l’UNICEF France a planifié ses objectifs et les résultats à atteindre dans le domaine de la Protection, de l’Education, du Climat jusqu’en 2025. Trois priorités transversales sont aussi identifiées : les données et la gouvernance de l’enfance, la non-discrimination en particulier dans les Outre-Mer, et la participation des enfants et des jeunes.

Le plaidoyer institutionnel reste la principale modalité d’action de l’UNICEF en France, dans la mesure où il permet d’obtenir des changements durables et structurels en faveur de tous les enfants de France. D’autres modalités sont mises en œuvre par l’UNICEF France en fonction des besoins et des enjeux identifiés : la sensibilisation et la meilleure prise en compte des droits de l’enfant par les enfants et les adultes, l’accompagnement d’acteurs de la société civile (par le biais par exemple de l’Accélérateur UNICEF France) ou l’expérimentation de dispositifs en faveur de l’enfance.

En savoir plus sur nos domaines de plaidoyer et programme en France :

… Et à l’étranger !

Le plaidoyer de l’UNICEF France porte également sur l’action extérieure de la France, grâce à un partenariat avec le Ministère des Affaires étrangères. Les priorités de la France sont notamment définies dans la loi de programmation relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités adoptée en 2021, à laquelle l’UNICEF France a activement contribué.

Grâce à notre action auprès des parlementaires, l’article 1er de la loi fait désormais de « la promotion des droits humains, en particulier des droits des enfants » le deuxième objectif de la politique de solidarité internationale de la France. Ce cadre légal précise également que la France appuie l’UNICEF « dans son action multisectorielle en faveur de l’enfance ».


L’UNICEF et le Ministère français des Affaires étrangères coopèrent dans les domaines suivants :

  • Santé maternelle et infantile, via les fonds français Muskoka
  • La protection des enfants dans les conflits armés (principes de Paris en 2007)
  • Lutte contre la malnutrition infantile
  • Enregistrement des naissances
  • Education de base
  • Violences basées sur le genre en milieu scolaire
  • Droits des enfants à l’ère numérique

L’UNICEF France restera attentif à la prise en compte réelle des enfants et des adolescents, en particulier des plus vulnérables, dans les politiques publiques !