L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir

Protection et sécurité infantile

unicef-enfants-protection-infantile-securite

© UNICEF/NYHQ2012-0465/Brandt

La protection de l’enfance consiste à prévenir et à répondre à toutes formes d’exploitation, d’abus, de négligence, de pratiques néfastes, telles que la mutilation génitale féminine et le mariage précoce, et à la violence contre les enfants.

A l’UNICEF, nous défendons que tous les enfants aient le droit de grandir dans un environnement qui les protège de la violence, de l’exploitation, des abus, de la négligence et de pratiques néfastes. Pourtant, plus d’un milliard d’enfants subissent une forme de violence chaque année au monde. Les enfants sont exposés aux violences physique, psychologique et sexuel. Ces dernières peuvent arriver à n’importe quel endroit : à l’école, à la communauté, en ligne ou chez eux.

La violence, du petit geste aux lourdes conséquences

Quelle que soit la forme de violence à laquelle un enfant est exposé, son expérience peut entraîner des conséquences graves et permanentes. La violence peut produire des blessures physiques, des infections sexuellement transmissibles, de l’anxiété, de la dépression, de difficultés scolaires, des pensées suicidaires, des grossesses non planifiées et même la mort.

Protéger, c’est agir sur plusieurs fronts

L’UNICEF agit à différents niveaux : du renforcement des systèmes de la protection de l’enfance, au déploiement des programmes afin de prévenir et répondre aux violations de la protection de l’enfance en contexte humanitaire, en passant par des campagnes pour favoriser des changements des normes sociales.

Par exemple, notre action consiste à :

  • Assurer le pilotage, la continuité et la pérennité de services de la protection de l’enfance en mettant en accent sur des approches préventives.
  • Mettre en place des programmes d’enregistrement des naissances pour que les enfants aient accès à un certificat de naissance, condition essentielle pour accéder aux services de santé, éducation, assistance sociale et justice.
  • Mobiliser les communautés pour lutter contre certaines pratiques néfastes, comme les mutilations génitales féminines ou le mariage précoce.
  • Le plaidoyer auprès des gouvernements : pour le changement de la législation en faveur des enfants et le renforcement des systèmes de protection.
  • La production de statistiques ou de connaissances sur des problématiques peu documentées comme les violences sexuelles pour alerter les décideurs.

Dans les urgences, nos axes de travail sont les suivants :

  • Lors d’une crise humanitaire, nous assurons le leadership et la coordination de tous les acteurs impliqués dans la réponse. Nos programmes se concentrent sur la protection des enfants contre les armes explosives; réunir les enfants séparés de leurs familles; libérer et réintégrer les enfants associés aux groupes armés ; prévenir et combattre la violence sexuelle.
  • L’UNICEF travaille directement, et en soutien aux gouvernements et à la société civile, pour fournir une protection à des millions d’enfants, de soignants et de femmes touchés par les conflits armés, les catastrophes naturelles, les déplacements forcés, les crises sociopolitiques et les épidémies de maladies infectieuses.
  • L’UNICEF plaide en faveur de l’adoption et de la mise en œuvre de mesures concrètes pour prévenir les violations graves et protéger les enfants de l’impact des conflits armés.

Les actions de l’UNICEF

Le long combat de l’UNICEF pour protéger les enfants a permis de remporter quelques batailles en 2021 :

Enregistrement des naissances

L’UNICEF a réussi à enregistrer la naissance de 37,9 millions des enfants en 63 pays et l’émission de 34,1 millions de certificats de naissances en 56 pays. Néanmoins, un enfant sur quatre de moins de 5 ans (166 millions), en moyenne, ne sont pas enregistrés et environ 237 millions des enfants moins de 5 ans n’ont pas un certificat de naissance.

Travail infantile

L’UNICEF a soutenu 39 pays à mettre en place des mesures légales et politiques publiques visant à éliminer les pires formes de travail infantile. Cependant, les dernières estimations mondiales indiquent que 160 millions d’enfants – 63 millions de filles et 97 millions de garçons – travaillaient encore dans le monde au début de 2020, ce qui représente près de 1 enfant sur 10 dans le monde.

Mariage précoce

7,6 millions des filles ont été atteint par des interventions contre le mariage infantile. Toutefois, à l’échelle mondiale, plus d’un demi-milliard de filles et de femmes vivant aujourd’hui ont été mariées dans leur enfance.

Mutilation génitale féminine

10,2 millions des personnes ont été engagées dans des actions d’éducation, communication et mobilisation sociale pour promouvoir l’élimination de la mutilation génitale féminine. En dépit des progrès accomplis, UNICEF estime que 200 million des filles et femmes ont déjà vécu la mutilation génitale féminine, la majorité avait été soumise à la pratique avant l’âge de 15 ans.

Bien-être et santé mentale

12 millions des enfants, adolescents, parents et soignants ont reçu un soutien pour leur santé mentale. Cependant, dans le monde, 284 millions de personnes souffrent d’anxiété et 264 millions de dépression, et l’UNICEF estime que 10 à 20 % des enfants souffrent de troubles de santé mentale.

Le certificat de naissance

Déclarer la naissance d’un enfant, c’est lui donner un état civil donc une identité. Le certificat de naissance est le document le plus important, mais non suffisant, pour protéger l’enfant de toutes formes de dérives et abus.
Bien plus qu’une formalité, le certificat de naissance est un droit de l’enfant pour être reconnu par son pays, et donc dans le monde des adultes.

La protection des enfants est l’affaire de tous

Faire évoluer les mentalités, les coutumes et les lois, est un combat de longue haleine où aucun relâchement n’est permis. Il en va du bien-être des enfants et des futures générations !
Nous sommes tous concernés par la protection des enfants, et nous pouvons tous œuvrer en ce sens, chacun à son niveau que ce soit au sein de sa communauté et de sa société. Défendre la cause des enfants, c’est aussi la protéger.

don-unicef

Soutenir nos actions pour les enfants

Le saviez vous ? 75% de votre don est déductible de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 1000€ par an.
Faire un don