Syrie : un demi-million d'enfants vivent dans des zones assiégées

Publié le 28 novembre 2016 | Modifié le 28 novembre 2016

Alors que la violence continue de s'intensifier en Syrie, le nombre d'enfants vivant assiégés a doublé en moins d'un an.

New York/Amman/Damas, 27 novembre 2016 - Près de 500 000 enfants vivent maintenant dans 16 zones assiégées à travers le pays, presque totalement coupés d'une aide humanitaire et des services de base.

« Pour des millions d'êtres humains en Syrie, la vie est devenue un cauchemar sans fin - en particulier pour les centaines de milliers d'enfants qui vivent dans ces zones. Des enfants sont tués et blessés, trop effrayés pour se rendre à l'école ou même jouer, et survivent avec très peu de nourriture et quasiment pas de médicaments » a déclaré Anthony Lake, le directeur général de l'UNICEF. « Ce n'est pas une vie - beaucoup trop meurent. »

Certaines communautés ont reçu peu ou pas d'aide depuis bientôt deux ans. Rien que dans l'Est d'Alep, l'UNICEF estime que 100 000 enfants vivent assiégés.

En l'absence d'espaces sécurisés, les enfants se réfugient dans des aires de jeux, des écoles et des hôpitaux en sous-sols pour continuer à jouer, à apprendre et si nécessaireà recevoir des soins médicaux.

Dans l'une des zones assiégées, un groupe de volontaires a construit une aire de jeux et un parc en reliant une série de souterrains. En moyenne, environ 200 enfants viennent y jouer chaque jour. Dans une autre zone, une école souterraine permet à 50 fillettes de continuer à apprendre.

Alors que le conflit dure depuis près de 6 ans, l'UNICEF renouvelle son appel à toutes les parties pour lever les sièges à travers la Syrie et autoriser et faciliter un accès humanitaire immédiat, inconditionnel et durable à toutes les zones du pays.

A suivre sur Twitter

Soutenir nos actions