Un appel pour mettre fin aux souffrances en Syrie

Publié le 20 janvier 2016 | Modifié le 21 janvier 2016

Plus de 120 organisations humanitaires et agences des Nations unies* lancent un puissant appel conjoint, exhortant chacun, partout dans le monde à faire entendre sa voix pour faire cesser la crise en Syrie et les souffrances endurées par des millions de civils.

UN  APPEL POUR METTRE FIN AUX SOUFFRANCES EN SYRIE

Il y a trois ans, les dirigeants des organismes humanitaires des Nations Unies ont lancé un appel urgent à ceux qui pouvaient mettre fin au conflit en Syrie. Ils ont demandé que tout soit mis en œuvre pour sauver les Syriens. « Cela suffit », ont-ils dit au sujet des souffrances et des effusions de sang.

C’était il y a trois ans.

La guerre atteint bientôt sa sixième année de brutalités. Les effusions de sang continuent. Les souffrances s’aggravent.

C’est pourquoi aujourd’hui, nous, les dirigeants d’organisations humanitaires et d’organismes humanitaires des Nations Unies, appelons non seulement les gouvernements mais aussi chacun d’entre vous, citoyens du monde entier, à élever votre voix pour mettre fin à ce carnage. Pour exhorter toutes les parties au conflit à trouver un accord de cessez-le-feu et un chemin vers la paix.

Plus que jamais, le monde a besoin d’entendre une voix publique et collective exiger qu’un terme soit mis à ces atrocités.
Parce que ce conflit et ses conséquences nous touchent tous.

Ils touchent les personnes de Syrie qui ont perdu leurs proches et leurs moyens de subsistance, qui ont été déracinées de chez elles, ou qui sont assiégées et vivent dans le désespoir. Aujourd’hui, environ 13,5 millions de personnes en Syrie ont besoin d’une aide humanitaire. Ce n’est pas qu’une simple statistique. Ce sont 13,5 millions d’êtres humains dont la vie et l’avenir sont menacés.

Ils touchent les familles, qui, face au peu de possibilités d’un avenir meilleur, entreprennent de périlleux voyages vers des pays étrangers pour y chercher refuge. La guerre a fait fuir 4,6 millions de personnes vers les pays voisins et au-delà.

Ils touchent une génération d’enfants et de jeunes qui, privés d’éducation et traumatisés par les horreurs qu’ils ont vécues, voient leur avenir de plus en plus façonné par la violence.

Ils touchent des personnes bien au-delà de la Syrie, qui ont vu les violentes répercussions de la crise atteindre les rues, les bureaux et les restaurants près de chez eux.  

Et ils touchent toutes les personnes dans le monde dont le bien-être économique est affecté, de manière visible et invisible, par le conflit.

Ceux qui ont la capacité de mettre un terme aux souffrances peuvent – et donc doivent – prendre des mesures immédiatement. Jusqu’à ce qu’une solution diplomatique soit trouvée aux conflits, ces mesures consistent en :

-    Un accès sans restriction et durable pour que les organismes humanitaires puissent apporter des secours immédiats à tous ceux qui en ont besoin en Syrie ;

-    Des pauses humanitaires et des cessez-le-feu sans conditions et surveillés pour acheminer la nourriture et les autres aides urgentes aux civils, organiser des campagnes de vaccination et autres campagnes sanitaires, et permettre aux enfants de retourner à l’école ;

-    L’arrêt des attaques sur les infrastructures civiles, pour que les écoles, les hôpitaux et l’approvisionnement en eau soient protégés ;

-    La liberté de mouvement pour tous les civils et la levée immédiate des sièges par toutes les parties.     

Il s’agit de mesures pratiques. Aucune raison pratique ne doit empêcher leur mise en œuvre s’il existe une volonté de les mettre en œuvre.

Au nom de notre humanité commune…  au nom des millions d’innocents qui ont déjà tant souffert… et pour les millions d’autres dont la vie et l’avenir sont menacés, nous appelons à une action immédiate.

Immédiate.

* * *

Média

Faisons entendre notre voix pour mettre fin à la crise syrienne !

La crise syrienne fait rage depuis 5 années. Prenez 60 secondes pour regarder, puis pour partager notre appel afin d'aider à mettre fin à la guerre en Syrie.
Partagez cette vidéo sur vos réseaux sociaux.

Ne fermez pas les yeux. Ne restez pas silencieux. La #CriseSyrienne nous concerne tous. 

Liste des signataires de l'appel au 21 janvier 2016

Adriano Campolina, Chief Executive, Actionaid ; Daniel Wordsworth, President and CEO, American Refugee Committee ; Marie-Pierre Caley, CEO, ACTED ; Daigo Takagi, Association for Aid and Relief, Japan ; Mohammad Zia-ur-Rehman, Chief Executive, Awaz CDS and Pakistan Development Alliance ; Hisham Dirani, CEO, BINAA Organization for Development ; Wolfgang Jamann, Secretary General, Care International ; Michel Roy, Secretary General, Caritas International ; Carolyn Woo, President and CEO, Catholic Relief Services ; Marie Soueid, Policy Counsel, Center for Victims of Torture ; Meg Gardinier, Secretary General, ChildFund Alliance ; Leila Zerrougui, UN Special Representative of the Secretary-General for Children and Armed Conflict ; Rev. John L. McCullough, President and CEO, Church World Service ; Dominic MacSorley, Chief Executive Officer, Concern Worldwide ; W. Douglas Jackson, PhD, JD, President/CEO, PROJECT C.U.R.E. ; Benoit Van Keirsbilck, Director, DEI-Belgique ; Dr. Dirk Hegmanns, Regional Director Turkey/Syria/Iraq, Deutsche Welthungerhilfe ; Stephen O’Brien, UN Under-Secretary-General for Humanitarian Affairs and Emergency Relief Coordinator ; Rosa G. Lizarde, Global Director, Feminist Task Force ; Global Call to Action against Poverty ; Florence Syevuo, Global Call to Action against Poverty, Kenya ; David A. Weiss, President and CEO, Global Communities ; Barry Andrews, CEO, GOAL Ireland ; James Mitchum, Chief Executive Officer, Heart to Heart International ; Anne Hery, Director for Advocacy and Institutional Relations, Handicap International ; Handicap International, Belgium ; Pierre Ferrari, President and CEO, Heifer International ; Samuel A. Worthington, CEO, InterAction ; Maryanne Diamond, Chair, International Disability Alliance ; Elhadj As Sy, Secretary General, CEO, International Federation of Red Cross and Red Crescent Societies ; Nancy A. Aossey, President & CEO, International Medical Corp ; William L. Swing, Director General, International Organization for Migration  ; International Organization for Migration, Netherlands ; Constantine M. Triantafilou, Executive Director and CEO, International Orthodox Christian Charities ; Dr. Mohamed Ashmawey, CEO, Islamic Relief Worldwide ; Rev. Thomas H. Smolich, S.J. International Director, Jesuit Refugee Service ; Lina Sergie Attar, co-founder and CEO, Karam Foundation ; Kerk in Actie, Netherlands ; Neal Keny-Guyer, Chief Executive Officer, Mercy Corps ; Dato Dr Ahmad Faizal Perdaus, President, Mercy Malaysia ; Richard Allen, CEO, Mentor Initiative ; Anne-Marie Helland, General Secretary, Norwegian Church Aid ; Jan Egeland, Secretary-General, Norwegian Refugee Council ; Mark Goldring, Chief Executive, Oxfam Great Britain ; People in Need ; Anne-Birgitte Albrectsen, CEO, Plan International ; Dirk Van Maele, Director, Plan België ; Monique van ‘t Hek, Director, Plan Nederland  ; Dr. Tessie San Martin, President and CEO, Plan International USA ; Curtis N. Rhodes Jr., International Director, Questscope ; Filippo Grandi, UN High Commissioner for Refugees ; Michel Gabaudan, President, Refugees International ; Nancy E. Wilson, President and Chief Executive Officer, Relief International ; Dr. William Vendley, Secretary General, Religions for Peace ; Dr. Haytham Alhamwi, Director, Rethink Rebuild  ; Janti Soeripto, Interim CEO, Save the Children, International ; Patricia Erb, President and CEO, Save the Children Canada ; Jonas Keiding Lindholm, CEO Save the Children Denmark ; Kathrin Wieland, CEO, Save the Children Germany ; Amy Fong, Chief Executive, Save the Children Hong Kong ; Pim Kraan, Director, Save the Children Netherlands ; Heather Hayden, Chief Executive Officer, Save the Children New Zealand ; Tove Wang, CEO, Save the Children Norway ; Justin Forsyth, CEO, Save the Children UK ; Carolyn Miles, President and CEO, Save the Children USA ; SOS Kinderdorpen, Netherlands ; Dr. Jihad Qaddour, President, Syria Relief and Development ; Tineke Ceelen, Director, Stichting Vluchteling, Netherlands ; Abdullah Hanoun, CEO, Syrian Community of the South West UK  ; Cécil Van Maelsaeke, Director, Tearfund, Belgium ; Tearfund, UK ; Noreen Gumbo, Head of Humanitarian Programmes, Trócaire ; Anthony Lake, Executive Director, UNICEF : David Morley, President and CEO, UNICEF Canada  ; Marja-Riitta Ketola, Executive Director, Finnish National Committee for UNICEF ; Bergsteinn Jónsson, Executive Director, UNICEF Iceland ; Peter Power, Executive Director, UNICEF Ireland ; Jan Bouke Wijbrandi, Executive Director, UNICEF Netherlands ; Vivien Maidaborn, Executive Director UNICEF New Zealand ; Bernt G. Apeland, Executive Director, UNICEF Norway ; Carmelo Angulo Barturen, President, Spanish National Committee for UNICEF ; Caryl M. Stern, President and CEO, U.S. Fund for UNICEF ; Babatunde Osotimehin, Executive Director, United Nations Population Fund ; Thomas G. Kemper, General Secretary, General Board of Global Ministries, United Methodist Church ; Lavinia Limón, President and CEO, U.S. Committee for Refugees and Immigrants ; Sarina Prabasi, Chief Executive Officer, WaterAid America ; Sarah Costa, Executive Director, Women’s Refugee Commission ; Ertharin Cousin, Executive Director, World Food Programme ; Margaret Chan, Director-General, World Health Organization ; John Lyon, President, World Hope International ; Hélène H. Oord, Chief, Worldview Mission ; Kevin Jenkins, President and CEO, World Vision International