Chaque jour où la guerre en Ukraine se poursuit est un cauchemar pour des millions d'enfants

Publié le 05 mai 2022

Discours de Catherine Russell, directrice générale de l'UNICEF, à la Conférence internationale de haut niveau des donateurs pour l'Ukraine.

New York, le 5 mai 2022 – « Chaque jour où la guerre en Ukraine se poursuit est un cauchemar pour des millions d'enfants.

Près des deux tiers des enfants ukrainiens ont été contraints de fuir. Beaucoup ont vu des choses qu'aucun enfant ne devrait jamais voir. Leurs maisons ont été touchées. Leurs écoles ont été attaquées, ainsi que tous les systèmes qui pourraient les aider à survivre. Et nous ne devons jamais oublier les centaines d'enfants qui n'ont pas survécu - beaucoup d'entre eux ont été tués par des armes explosives - et les centaines d'autres enfants qui ont été blessés dans cette guerre insensée.

Chaque minute compte dans l'effort pour aider chaque enfant affecté par la guerre. Il est extrêmement difficile de les atteindre, surtout dans les régions de l'est de l'Ukraine où les bombardements et les attaques sont continus.

Depuis le tout début de cette guerre, l'UNICEF travaille partout où les enfants ont besoin de nous, des lignes de front aux frontières, en passant par les pays qui accueillent les réfugiés.

Nous avons livré pour des millions de dollars de fournitures d'urgence à des hôpitaux, des abris, des gares, des écoles et des centres de protection de l'enfance, et nous avons acheminé par camion de l'eau potable pour plus d'un million de personnes. Et, tant en Ukraine que dans les pays voisins, nous menons des programmes permanents visant à offrir aux enfants des services de protection de l'enfance, une éducation, des soins de santé et une aide à la protection sociale.

Seule la paix sera en mesure rendre à ces enfants ne serait-ce qu'une fraction de ce qu'ils ont perdu

Nous continuerons à faire tout ce que nous pouvons pour les enfants ukrainiens, pour répondre à leurs besoins urgents, mais aussi pour soutenir les services sociaux essentiels qui renforcent la résilience, afin qu'ils puissent un jour reconstruire leur vie. J'aimerais que cela soit suffisant.  Mais ce n'est pas le cas. Seule la paix sera jamais suffisante pour rendre à ces enfants ne serait-ce qu'une fraction de ce qu'ils ont perdu. D'ici là, nous resterons et nous nous engagerons pour les enfants et les familles d'Ukraine.

Pour conclure, je voudrais exprimer ma reconnaissance pour les efforts considérables déployés par nos équipes des Nations Unies à l'intérieur et à l'extérieur de l'Ukraine, ainsi que pour la solidarité dont la Pologne et les autres pays accueillant des réfugiés continuent de faire preuve.

Je voudrais également exprimer notre gratitude à nos donateurs dans tous les secteurs.  Votre générosité a apporté aide et espoir aux enfants qui vivent ce cauchemar.

Nous comptons sur vous pour nous aider à continuer à aider les enfants ukrainiens, et les enfants ukrainiens comptent sur nous tous.

Merci. »

Accéder aux contenus multimédia ici.