Conseil de l’UE : l’UNICEF se réjouit de l’adoption de conclusions relatives aux Droits de l’enfant

Publié le 08 juin 2022

L'UNICEF félicite l'UE sous la présidence française pour l'adoption de la stratégie de l'UE en matière de droits de l'enfant.

L’UNICEF s’est fortement mobilisé pour qu’existe et prospère cette Stratégie européenne pour les droits de l’enfant, afin que l’essence de la Convention des Droits de l’enfant soit davantage prise en compte dans les politiques de l’Union, mais aussi de chacun de ses Etats-membres. Ainsi l’UNICEF a d’abord collaboré avec la Commission européenne, pour l’élaboration et l’adoption de cette Stratégie, notamment en menant une consultation auprès de plus 10 000 jeunes pour connaître leurs attentes et les informer sur cette Stratégie.

L’UNICEF a indéfectiblement plaidé auprès du gouvernement Français pour que la France ajoute à sa Présidence cet objectif : obtenir une déclaration politique forte des Etats en faveur des droits de l’enfant. Malgré un agenda de la Présidence française très chargé, le Ministère de la Justice et le Secrétariat d’Etat à l’enfance ont œuvré conjointement pour que ces conclusions  enrichies par rapport à la proposition Slovène  soient adoptées.

Une déclaration politique forte en faveur des droits des enfants

« Nous tenons à saluer la mobilisation du gouvernement français en faveur des thématiques concernant les enfants lors de la présidence Française, notamment en ce qui concerne la garantie enfance et la santé mentale des jeunes vulnérables, et pour avoir mené à bien les négociations permettant d’avoir aujourd’hui cette déclaration politique forte en faveur des droits des enfants. Il revient plus que jamais à chacune des Institutions de l’Union Européenne et à chacun des Etats-membres de faire primer l’intérêt supérieur de l’enfant sur toute autre considération », déclare Adeline Hazan, vice-présidente de l’UNICEF France et ancienne eurodéputée.

Geert Cappelaere, représentant de l’UNICEF auprès des Institutions Européennes a ajouté « L'UNICEF se réjouit de cette victoire historique pour les enfants et salue le fort engagement conjoint des États membres de l'UE sous l'égide de la présidence française de l'UE. Le vrai travail commence maintenant - pour répondre à l'ambition énoncée dans la Convention relative aux droits de l'enfant de 1989 et faire de cette stratégie une réalité pour chaque fille et chaque garçon. »