COVID-19 : « Pata Pata » réenregistré par Angélique Kidjo pour diffuser l'espoir

Publié le 23 avril 2020

Le grand succès de Mama Africa « Pata Pata » réenregistré par Angélique Kidjo, pour diffuser l'information et l'espoir à l'heure du Coronavirus.

Johannesburg/Nairobi/New York/Paris, le 23 avril 2020 - Considérée comme « la chanson la plus joyeuse du monde », la « Pata Pata » de Miriam Makeba a été réenregistrée par l'ambassadrice itinérante d’UNICEF, Angélique Kidjo, pour diffuser des informations et de l'espoir en cette période de coronavirus.

Sans aucune modification des accords ou des syllabes, mais avec plusieurs changements dans les paroles, « Pata Pata » sera réédité par UNICEF dans le monde entier ce jeudi, plus de 50 ans après que le succès international a pris d'assaut le monde entier. Il le fait avec l'approbation complète des droits d'auteur.

Surnommée « Mama Africa », Miriam Makeba était une chanteuse et compositrice sud-africaine. Elle était ambassadrice de bonne volonté des Nations unies et était concerné par des problématiques, tels que la faim, le VIH et la violence domestique, ainsi que militante des droits civils. Miriam Makeba a été l'une des premières musiciennes africaines à recevoir une reconnaissance mondiale, remportant un Grammy en 1965, se produisant de Johanesburg à New York, de Lagos à Londres. Elle a été à la fois une amie et un mentor pour Angélique Kidjo.

Gardez vos distances

« Pata Pata » signifie littéralement « touche touche » en Xhosa. La version modifiée chantée par Angélique Kidjo comprend des paroles telles que : « It’s a time to Sit it out! » Il s’agit de « no-pata-pata... Restez à la maison et attendez… Nous devons garder les mains propres… Donc, « no-pata pata »... Ne touchez pas votre visage, gardez vos distances. »

Cette nouvelle version de « Pata Pata » sera gratuite (lien ci-dessous). Le public est encouragé à soumettre des vidéos de lui-même dansant sur « Pata-Pata » en mentionnant @1unicefafrica sur TikTok ou @unicefafrica sur Instagram avec #nopatapata et #healthyathome. Les meilleurs clips de danse seront inclus dans un vidéoclip qui sortira à la mi-mai.

La chanson a une résonance particulière pour Angélique Kidjo dont l'ami, l'icône afro-jazz Manu Dibango, est mort au début du mois de mai des suites d'un coronavirus. « Manu m'a inspirée. Miriam m'a inspirée. Et Pata Pata m'a donné de l'espoir », a déclaré la chanteuse. « Nous savons tous ce qui doit être fait, mais nous savons aussi combien les communautés souffrent. Pata Pata a toujours été là pour les gens dans les moments de lutte. J'espère qu'il aidera une fois de plus. Et j'espère que de nos espaces confinés, nous pourrons danser une fois de plus. »

Accéder à « Pata Pata » réédité par UNICEF: ici

 

Soutenir nos actions