Des milliards de personnes n’ont pas la possibilité de se laver les mains avec du savon

Publié le 19 mars 2020

Des milliards de personnes n’ont pas la possibilité de se laver les mains avec du savon, une mesure pourtant essentielle pour lutter contre le coronavirus.

Paris, le 19 mars 2020 – Se laver les mains avec du savon est une mesure essentielle, si elle est réalisée correctement, pour lutter contre la nouvelle maladie à coronavirus (COVID-19). Cependant, des millions de personnes n’ont pas la possibilité de se laver facilement les mains, a indiqué UNICEF aujourd’hui. D’après les dernières données disponibles, au total, seules trois personnes sur cinq à travers le monde ont accès à des installations de base pour se laver les mains.

Alors que la pandémie continue de se propager, UNICEF rappelle que le lavage des mains constitue une mesure de prévention essentielle contre la COVID-19 et appelle à multiplier les efforts afin d’assurer l’accès à cette mesure de santé publique des plus élémentaires dans le monde entier.

«  Se laver les mains avec du savon est l’une des mesures les plus économiques et les plus efficaces que l’on peut prendre pour se protéger et protéger les autres contre le coronavirus et de nombreuses autres maladies infectieuses. Pourtant, des milliards de personnes n’ont tout simplement pas la possibilité de se livrer à cette pratique des plus élémentaires », indique Sanjay Wijesekera, directeur de la Division des programmes d’UNICEF. « Certes, ce n’est pas une solution miracle, mais il est important de s’assurer que le public est informé des mesures à prendre pour se protéger et protéger sa famille, même si nous devons poursuivre nos efforts de longue haleine pour mettre à la disposition de tous des installations de base en matière d’hygiène et d’assainissement. »

Une mesure essentielle mais inaccessible

Dans de nombreuses régions du monde, les enfants, les parents, les enseignants et les professionnels de la santé et autres membres de la communauté n’ont pas accès à des installations élémentaires pour se laver les mains, que ce soit chez eux, dans les structures de santé, à l’école ou ailleurs. D’après les dernières estimations :

  • 40 % de la population mondiale, soit 3 milliards de personnes, ne disposent pas d’installation pour se laver les mains avec de l’eau et du savon au domicile. Dans les pays les moins avancés, cette situation touche près de 75 % de la population.
  • 47 % des établissements scolaires ne disposent pas d’installations pour se laver les mains avec de l’eau et du savon, ce qui affecte 900 millions d’enfants en âge d’être scolarisés. Les élèves n’ont aucun endroit pour se laver les mains dans plus d’un tiers des établissements scolaires à travers le monde et dans la moitié des établissements scolaires dans les pays les moins avancés.  
  • 16 % des établissements de santé, soit près d’une structure sur six, n’étaient pas équipés de toilettes ou d’installations pour le lavage des mains fonctionnelles sur les lieux de soins dédiés au traitement des patients.

Des risques accrus

Les populations urbaines font face à un risque plus élevé de contracter des infections respiratoires virales en raison de la densité de la population et de la fréquence accrue des rassemblements publics dans des espaces bondés, tels que les marchés, les transports en commun et les lieux de culte. Les habitants des bidonvilles – qui constituent la pire forme d’implantation sauvage – sont particulièrement vulnérables. Dans un tel contexte, le lavage des mains devient encore plus important. Malgré cela :

  • En Afrique subsaharienne, 63 % de la population urbaine (258 millions de personnes) n’a pas la possibilité de se laver les mains. Ainsi, près de 47 % des Sud-Africains vivant en ville (18 millions de personnes) ne disposent pas d’installation de base pour se laver les mains au sein de leur foyer, alors que les citadins les plus riches sont presque 12 fois plus susceptibles d’avoir accès à de telles installations.
  • En Asie centrale et du Sud, 22 % de la population urbaine (153 millions de personnes) n’a pas la possibilité de se laver les mains. Ainsi, près de la moitié des Bangladais vivant en ville (29 millions de personnes) et 20 % des Indiens vivant en ville (91 millions de personnes) ne disposent pas d’installation de base pour se laver les mains au sein de leur foyer.
  • En Asie de l’Est, l’absence d’installation de base pour se laver les mains au domicile concerne 28 % des Indonésiens vivant en ville (41 millions de personnes) et 15 % des Philippins vivant en ville (7 millions de personnes).

Le lavage des mains est également essentiel pour protéger les agents de santé contre les infections et prévenir la propagation de la COVID-19 et d’autres infections dans les établissements de santé. Alors que la riposte au coronavirus met à mal les services sanitaires des pays touchés, il est encore plus important de se laver les mains avec du savon afin d’éviter de contracter des maladies respiratoires et diarrhéiques courantes.

Une mesure sanitaire essentielle

UNICEF œuvre dans le monde entier afin de garantir que les enfants et leurs parents ont accès à des installations adaptées pour se laver les mains. L’organisation promeut en outre le lavage des mains dans plus de 90 pays, en travaillant avec les gouvernements à l’élaboration de politiques, de stratégies et de plans d’action en faveur de cette mesure sanitaire essentielle. Nous soutenons également des campagnes nationales sur le lavage des mains, notamment en nous associant aux médias de masse, en intervenant auprès des agents de santé communautaire et de proximité afin de nous assurer qu’ils encouragent le lavage des mains et en travaillant avec les écoles et les enseignants afin d’inculquer aux enfants l’importance de cette pratique.

Dans le cadre de la riposte au coronavirus, UNICEF tient à rappeler au public la méthode la plus efficace pour se laver les mains correctement :

  1. Mouillez-vous les mains à l’eau courante ;
  2. Appliquez suffisamment de savon pour recouvrir vos mains mouillées ;
  3. Frottez toute la surface de vos mains, sans oublier le dos des mains et les espaces entre les doigts et sous les ongles, pendant au moins 20 secondes ;
  4. Rincez-vous soigneusement les mains à l’eau courante ;
  5. Séchez-vous les mains avec un linge propre ou avec une serviette à usage unique.

Les données sur l’accès aux installations pour se laver les mains sont issues des rapports du Programme commun de surveillance UNICEF-OMS.

Les données sur les décès par diarrhée imputables à l’EAH se fondent sur l’évaluation de l’OMS de la charge de morbidité associée à de mauvaises installations d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène ainsi que sur les dernières estimations de la mortalité juvénile du Groupe interorganisations pour l’estimation de la mortalité juvénile.