La fracture numérique prive encore deux tiers des enfants de 3 à 17 ans d’une connexion internet chez eux

Publié le 08 février 2021

Outre la crise sanitaire, la Covid-19 a provoqué une véritable crise de l’apprentissage et de l’éducation. Pour lutter contre ce qui est considéré comme « la plus grande perturbation massive de l'éducation de l'histoire moderne », il a fallu repenser l’éducation et accélérer considérablement le développement de l’apprentissage à distance. Dans le but de combler le fossé numérique privant encore deux tiers des enfants et jeunes âgés de 3 à 17 ans, de connexion internet chez eux, UNICEF œuvre afin d'élargir la connectivité pour garantir que chaque enfant et chaque jeune acquièrent les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour soutenir un avenir durable.

Au plus fort de la pandémie, 90 % des élèves dans le monde ont été touchés par la fermeture des écoles laissant plus d'un tiers de ces écoliers sans accès à l'enseignement à distance. Pour ceux qui n'ont pas accès à internet, l'éducation peut être inaccessible et doit relever encore plus d’obstacle.
Lancé en décembre dernier par l'Union internationale des télécommunications (UIT) et UNICEF, le rapport « Combien d'enfants et de jeunes ont accès à l'internet à la maison ? » alertait sur le manque crucial d’accès à la connectivité numérique pour les enfants et les jeunes dans le monde. 

Une fracture numérique qui perpétue les inégalités

En effet, deux tiers des enfants et jeunes de 25 ans n’ont pas accès à Internet à la maison, soit 2,2 milliards d’enfants qui ne sont pas connectés chez eux.
De plus, l’accès à Internet est un marqueur d’inégalités supplémentaires. D’après les données issues du rapport et des enquêtes auprès des ménages, des inégalités considérables sont observées entre les pays, les régions, les groupes de richesse et les milieux urbain-rural : 

  • 58% des ménages les plus riches disposent d'une connexion internet à la maison, contre seulement 16 % pour les ménages les plus pauvres
  • Seulement 6% des enfants et des jeunes issus des pays à faible revenu ont accès à Internet, contre 87% dans les pays à revenu élevé
  • Seuls 5% des enfants et des jeunes en Afrique de l'Ouest et du Centre ont accès à Internet à domicile, contre 33% en moyenne mondiale
  • Dans le monde, 25% des enfants et des jeunes ruraux âgés de 25 ans ont accès à Internet, contre 41% de leurs pairs urbains, soit une différence de 16%. 

Il est urgent d'élargir considérablement l'accès à Internet pour garantir que tous les enfants et les jeunes apprennent et acquièrent les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour se réaliser. D’après Henrietta Fore, directrice générale d'UNICEF : « Le manque d'accès à Internet compromet l'avenir de la prochaine génération. » Il est donc crucial d’offrir au monde l’avenir dont il a besoin, et ainsi favoriser la connectivité à l’échelle mondiale pour tous les enfants et les jeunes.

Améliorer la connectivité universelle pour chaque enfant 

Ce constat actuel prouve à quel point il est essentiel d’accélérer désormais la connectivité, l’apprentissage en ligne et d’autres initiatives pour les enfants et leurs communautés et de stimuler l’économie. En effet, parce qu’il est urgent de réduire cette fracture numérique et favoriser l’accès à Internet permettant à chaque enfant de réaliser pleinement son potentiel, UNICEF et l'UIT ont lancé, à cette fin l’initiative Giga. Lancée en septembre 2019, cette initiative mondiale ambitieuse a pour objectif de connecter chaque école à Internet et chaque jeune à l'information, aux opportunités et au choix. Giga apporte aussi une réponse immédiate à la COVID19, et examine comment la connectivité peut créer des infrastructures plus solides dans un «temps après COVID».

Avec le soutien de Generation Unlimited, UNICEF travaille également dans le cadre de l'initiative « Reimagine Education », ayant pour but de résoudre la crise de l'apprentissage et à transformer l'éducation en donnant aux enfants et aux jeunes un accès égal à un apprentissage numérique de qualité

UNICEF s’associe également avec des partenaires à l’échelle mondiale pour diminuer la fracture numérique et ainsi améliorer l’apprentissage des enfants et des jeunes. Par exemple, fin août 2020, était annoncé un partenariat mondial avec Ericsson dont l’ambition est d’aider à cartographier la connectivité des écoles dans 35 pays d’ici la fin 2023. 

Pour soutenir les actions d’UNICEF et ainsi contribuer à réduire la fracture numérique et offrir une chance à chaque enfant d’avoir accès à l’éducation, faites un don.