Les enfants soldats ne sont pas des générations perdues

Publié le 26 août 2009 | Modifié le 24 décembre 2015

250 000 enfants sont toujours exploités dans le cadre des conflits armés dans le monde. Aperçu des actions de l'Unicef pour réinsérer ceux qui ont pu être libérés et pour prévenir de nouveaux recrutements.

CE QUE FAIT L'UNICEF, DANS LE MONDE

Depuis le milieu des années 1990, l’Unicef mène des programmes de prévention du recrutement, de prise en charge et de réinsertion des enfants associés aux entités armées.

Ces programmes ont pour objectifs :

  • de sortir les enfants des groupes et des forces armés,
  • d’assurer leur accès aux services socio-sanitaires essentiels,
  • de reconnecter ces enfants avec un environnement protecteur et leur famille lorsque cela est possible,
  • de leur proposer des alternatives durables grâce à la scolarisation, à l’apprentissage d’un métier, au soutien psychosocial et au soutien des communautés qui les accueillent.

Grâce à ces programmes, depuis 2001, près de 100 000 enfants associés aux forces et groupes armés ont pu être soutenus dans leur libération et leur réinsertion.

Les violences sexuelles sont également un fléau que combat l'Unicef, fléau qui frappe les enfants dans les conflits armés. Lire à ce sujet notre dossier "Stop au viol en République Démocratique du Congo".

___

Sensibiliser le public en France : la condition des enfants soldats fait partie des thèmes que nous abordons dans les écoles ou les centres de loisirs. L'Unicef Morbihan, par exemple, est partenaire du projet musical lorientais "Ni mendiant ni soldat".