Yémen : l'appel à davantage d'actions pour la protection des enfants

Publié le 03 août 2022

Déclaration de Philippe Duamelle, représentant de l'UNICEF au Yémen.

Sanaa, le 2 août 2022 – « L'UNICEF se réjouit de l'annonce selon laquelle les parties au conflit au Yémen ont accepté la proposition des Nations Unies de renouveler la trêve actuelle pour deux mois supplémentaires. Depuis son instauration en avril, la trêve a permis de réduire considérablement l'intensité du conflit et le nombre de victimes.

Toutefois, depuis l'annonce de la trêve en avril, 113 enfants ont été tués ou mutilés selon les chiffres contrôlés par les Nations unies. Il est probable que les chiffres réels soient beaucoup plus élevés.

Il faut faire davantage pour protéger les enfants au Yémen. L'UNICEF appelle toutes les parties au conflit à respecter pleinement les termes de la trêve et à poursuivre les efforts en faveur d'une paix durable dans le pays. Toutes les parties au conflit doivent protéger les civils où qu'ils se trouvent et faire tout ce qui est en leur pouvoir pour éliminer les mines terrestres et les munitions non explosées. »