Mesurer l'impact de la pandémie sur l'éducation : un nouveau système de suivi mondial

Publié le 27 mars 2021

Ce suivi est le fruit d'une collaboration entre l'Université Johns Hopkins, la Banque mondiale et UNICEF.

New York, le 26 mars 2021 - La pandémie de COVID-19 a perturbé l'éducation de 1,6 milliard d'enfants dans le monde au cours de l'année écoulée. Pour aider à mesurer la réponse mondiale en cours, l'Université Johns Hopkins, la Banque mondiale et UNICEF se sont associés pour créer un outil de suivi de la reprise de l'éducation dans le monde (COVID-19).  

Lancé aujourd'hui, cet outil aide les pays à prendre des décisions en suivant les efforts de réouverture et de planification de la reprise dans plus de 200 pays et territoires.

Cet effort permet de recueillir et de présenter des informations dans quatre domaines clés :

  • L'état de la scolarité
  • Modalités d'apprentissage (à distance, en personne ou hybride)
  • Disponibilité d'un soutien scolaire correctif
  • Disponibilité des vaccins pour les enseignants

Le Global Education Recovery Tracker s'appuie sur le travail essentiel de l'Université Johns Hopkins dans la collecte de données de qualité sur les cas de COVID-19, les tests et les vaccinations, ainsi que sur les rôles stratégiques que jouent la Banque mondiale et l'UNICEF dans le soutien opérationnel et politique aux pays pendant la pandémie.

La pandémie continue d'affecter les étudiants partout dans le monde

« Tout au long de la pandémie, Johns Hopkins a démontré le rôle vital des universités dans la fourniture au monde de données et d'informations précises et fondées sur des preuves », a déclaré le doyen et premier vice-président des affaires académiques de Johns Hopkins, Sunil Kumar. « Nous espérons que le travail de ce partenariat permettra de mieux comprendre comment le COVID-19 continue d'affecter les étudiants partout dans le monde. »

Les données jusqu'au début du mois de mars 2021 montrent que 51 pays ont pleinement repris l'enseignement en présentiel. Dans plus de 90 pays, les élèves sont instruits selon des modalités multiples, certaines écoles étant ouvertes, d'autres fermées, et beaucoup offrant des options d'apprentissage hybride.

Au niveau régional, on observe de nouvelles indications de changements dans les modalités d'apprentissage. L'enseignement à distance continue de dominer au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, où les écoles ont été largement fermées ces dernières semaines. Toutefois, en Afrique subsaharienne, la plupart des élèves vont physiquement à l'école. Dans la région de l'Asie de l'Est et du Pacifique, l'enseignement en personne a repris pour l'essentiel, avec des mesures strictes de distanciation sociale. Les régions d'Asie du Sud, d'Asie centrale et d'Europe s'appuient principalement sur l'enseignement hybride lorsque les infrastructures le permettent. En Amérique latine, les pays utilisent des approches mixtes comprenant l'enseignement à distance, hybride et en personne. Cependant, la majorité des écoles restent partiellement ou totalement fermées aux cours en personne, l'enseignement à distance étant la modalité la plus utilisée.

Les élèves et les enseignants ont besoin d'un soutien supplémentaire urgent

« Le monde était confronté à une crise de l'apprentissage avant COVID-19 », a déclaré Jaime Saavedra, directeur mondial de l'éducation à la Banque mondiale. « Le taux de pauvreté d'apprentissage - la proportion d'enfants de 10 ans incapables de lire un texte court et adapté à leur âge - était de 53 % dans les pays à revenu faible et intermédiaire avant la COVID-19, contre seulement 9 % pour les pays à revenu élevé. Un an après le début de la pandémie, les perturbations continues de la scolarité, les changements dans les modalités d'apprentissage et les inquiétudes pour le bien-être des élèves sont toujours plus grands, et cette crise de l'apprentissage s'aggrave. Les fermetures d'écoles liées au COVID-19 risquent d'augmenter la pauvreté d'apprentissage jusqu'à 63%. »

Jaime Saavedra a souligné l'importance de ce Tracker : « Dans de nombreux pays, les élèves et les enseignants ont besoin d'un soutien supplémentaire urgent. Le retour à l'école nécessite un apprentissage accéléré, correctif et hybride, ainsi que d'autres interventions. La collecte et le suivi de ces données sur ce que font les pays sont d'une importance capitale pour nous aider à comprendre l'ampleur du soutien nécessaire à mesure que nous avançons, en tirant les leçons des grandes tendances observées entre les pays. » 

En plus de suivre le statut opérationnel des écoles, le Tracker surveillera également la manière dont les élèves sont soutenus. Cela comprend les modifications du calendrier de l'année scolaire, le tutorat et la remédiation, en particulier pour les classes de l'école primaire. Ces interventions seront une composante essentielle du processus de rétablissement de l'éducation après une année qui a affecté l'apprentissage et le bien-être de 95 % des écoliers dans le monde.

Les conséquences de la pandémie sont loin d'être terminées

Dans les pays où le vaccin COVID-19 est disponible, l'outil permet de vérifier si les enseignants sont éligibles en tant que groupe prioritaire. Au début du mois de mars, les enseignants ne sont généralement pas vaccinés en tant que groupe prioritaire dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Sur les 130 pays pour lesquels des informations sur les vaccins étaient disponibles, plus des deux tiers ne vaccinent pas actuellement les enseignants en tant que groupe prioritaire.

« Même si les vaccins commencent à être distribués dans le monde entier, pour des centaines de millions d'écoliers, les conséquences de cette pandémie sont loin d'être terminées », a déclaré Robert Jenkins, chef de l'éducation à UNICEF. « Nous devons donner la priorité à la réouverture des écoles, notamment en donnant la priorité aux enseignants pour qu'ils reçoivent les vaccins COVID-19 une fois que le personnel de santé de première ligne et les populations à haut risque auront été vaccinés. Bien que ces décisions relèvent en fin de compte des gouvernements qui doivent faire des compromis difficiles, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour préserver l'avenir de la prochaine génération. Et cela commence par la sauvegarde de ceux qui sont responsables de l'ouverture de cet avenir pour eux. »

Le Tracker a pour but d'offrir des preuves qui informent les décideurs politiques et les chercheurs qui travaillent sur les réponses à apporter au COVID-19. L'outil est conçu de manière à pouvoir intégrer les questions émergentes tout en offrant une tendance temporelle des actions menées au cours des derniers mois.

###

L'initiative eSchool+ de l'Université Johns Hopkins est une collaboration entre le Consortium for School-Based Health Solutions, le Berman Institute of Bioethics et les écoles d'éducation, de médecine et de santé publique de Johns Hopkins. L'initiative eSchool+ se concentre sur le bien-être des enfants dans une optique d'équité, en développant des outils et des ressources pour les écoles de la maternelle à la 12e année afin d'aider les décideurs et les éducateurs à soutenir les élèves pendant la pandémie de COVID-19.

Le Groupe de la Banque mondiale travaille sur des programmes d'éducation dans plus de 100 pays, soutenant l'accès à des services d'éducation de qualité et à des opportunités d'apprentissage tout au long de la vie pour tous. En tant que premier bailleur de fonds externe pour l'éducation dans le monde en développement, son portefeuille de 20 milliards de dollars couvre des programmes d'éducation, une assistance technique et d'autres projets conçus pour développer le capital humain grâce à de meilleurs résultats d'apprentissage.  Ce portefeuille est complété par des outils et des ressources mis à la disposition des décideurs politiques, des chercheurs, des chefs d'établissement, des enseignants et du public, tous visant à soutenir la réalisation du double objectif de la Banque mondiale, à savoir mettre fin à l'extrême pauvreté et stimuler une prospérité partagée. 

Média

Education : un nouveau système de suivi mondial
Education : un nouveau système de suivi mondial
Education : un nouveau système de suivi mondial .jpg, by cspinosi