UNICEF France en réponse aux questions sur la corrida

L’UNICEF France mesure le poids culturel de la tradition de la tauromachie dans certaines régions et villes de France, mais est attentif à la question de l’exposition des enfants aux spectacles de tauromachie, et se fait l’écho de la position du Comité des droits de l'enfant de l'ONU.

 

L’UNICEF France est attentif à la question de l’exposition des enfants aux spectacles de tauromachie.

Le Comité des droits de l’enfant des Nations unies a récemment recommandé à chaque Etat partie à la Convention relative aux droits de l’enfant « d’accélérer l’adoption d’une stratégie globale visant à prévenir et combattre toutes les formes de violence à l’égard des enfants, dans le cadre de la politique générale de protection de l’enfance ».
Dans ce cadre le Comité recommande à chaque Etat « de redoubler d’efforts pour faire évoluer les traditions et les pratiques violentes qui ont un effet préjudiciable sur le bien-être des enfants, et notamment d’interdire l’accès des enfants aux spectacles de tauromachie ou à des spectacles apparentés ».

L’UNICEF France mesure le poids culturel de cette tradition dans certaines régions et villes de France, mais se fait l’écho de cette position au regard des engagements et de la mobilisation en faveur des droits de l’enfant dont il est garant en France et dans le monde.
 

***

Dernière recommandation du Comité des droits de l’enfant des Nations unies (29/01/16) :

" Droit de l’enfant d’être protégé contre toutes les formes de violence
43.   Rappelant  son observation  générale n°13 (2011) sur le droit de l’enfant d’être protégé  contre  toutes  les  formes  de  violence  et  le  Programme  de  développement durable à  l’horizon 2030, le Comité recommande à l’État partie d’accélérer l’adoption d’une stratégie globale visant à prévenir et combattre toutes les formes de violence à l’égard des enfants, dans le cadre de la politique générale de protection de l’enfance. Il lui recommande également :
(...)
f)   De redoubler d’efforts pour faire évoluer les traditions et les pratiques violentes  qui  ont  un  effet  préjudiciable  sur  le  bien-être  des  enfants,  et  notamment d’interdire  l’accès  des  enfants  aux  spectacles  de  tauromachie  ou  à  des  spectacles apparentés. "

Comité des droits de l’enfant de l'ONU : "Observations finales concernant le cinquième rapport périodique de la France" (texte intégral disponible ici)