L’éducation aux droits de l’enfant

Publié le 24 juin 2015 | Modifié le 25 août 2015

L’éducation aux droits de l’enfant

L’éducation aux droits de l’enfant concerne aussi bien les enfants que les adultes ! Les parents et acteurs de l’éducation doivent pouvoir créer un environnement favorable pour que les enfants puissent bénéficier de leurs droits. Les enfants doivent quant à eux être accompagnés au mieux pour en avoir la connaissance et les exercer au quotidien.

Les droits de l’enfant comme fondement de l’éducation

Le mandat de l’UNICEF l’appelle à s’assurer que la Convention internationale des droits de l’enfant est bien appliquée dans les pays qui l’ont ratifiée. Pour cela, l’UNICEF accompagne les acteurs de l’éducation afin de se saisir des problématiques posées par le texte.

En effet, afin d’exercer leurs droits, les enfants ont besoin d’en connaître les principes et les implications dans leur développement. L’école est bien évidemment le lieu idéal pour cet apprentissage : un environnement protecteur où les enfants pourront tester l’impact de leur propre rôle pour transformer cet environnement. Les enfants qui auront appris dans ce cadre pourront, par la suite, sensibiliser leurs pairs et devenir ainsi les acteurs de leur propre projet citoyen.

Certaines conditions sont indispensables pour créer un climat favorable à cet apprentissage. Une relation éducative équilibrée repose sur des principes de justice, de respect, de dialogue, de participation et de réflexion qui permettent à l’enfant de retrouver une motivation dans son apprentissage, de s’impliquer, de constater que sa parole peut avoir un impact réel.

Cette approche pédagogique permet aux enfants d’apprendre trois postures importantes pour le bon développement de leurs compétences sociales, nécessaires pour bien vivre ensemble :
-    La conscience de soi : les enfants apprennent à mieux se comprendre eux-mêmes par le questionnement sur leurs propres droits.
-    L’estime de soi : à travers la reconnaissance de la valeur de leurs paroles et de leurs actions, les enfants se développent dans un climat de respect et de collaboration.
-    La confiance en soi : les deux postures précédentes permettent aux enfants d’expérimenter la base même de la citoyenneté, de l’apprentissage de leurs droits et du respect de ceux des autres.

L’UNICEF France, acteur de l’éducation aux droits de l’enfant

Dans le cadre de cette démarche, l’UNICEF France a 4 missions majeures :
-    Diffuser le plus largement possible les principes de la Convention internationale des droits de l’enfant.
-    Renforcer le vivre-ensemble chez les enfants et les jeunes.
-    Promouvoir un développement humain durable.
-    Accompagner tous les acteurs de l’éducation dans leur mission d’éducation aux droits de l’enfant.

Pour sensibiliser les jeunes aux droits de l’enfant, l’UNICEF propose aux enseignants et acteurs de l’éducation de les accompagner dans leurs démarches pédagogiques et s’appuie sur un accord-cadre signé avec le Ministère de l’Éducation nationale.

En proposant des contenus de formation pour la formation initiale et continue des enseignants et des animateurs, l’UNICEF vise à accompagner tous les professionnels de l’éducation pour intégrer dans leurs pratiques les principes portés par la Convention relative aux droits de l’enfant.

Les actions proposées par l’UNICEF France pour accompagner les acteurs

RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

Des dossiers pédagogiques, organisés par niveau et par thématiques, indiquent aux enseignants le lien entre les contenus que nous proposons et les programmes scolaires.

PROGRAMMES ÉDUCATIFS ET SOLIDAIRES

Pour faire le lien entre le désir d’agir des enfants et des jeunes, les cours d’éducation civique/ECJS, ainsi que les compétences sociales et civiques, l’autonomie et l’initiative (socle commun de connaissances et de compétences), les programmes de l’UNICEF proposent des cadres d’action pour le premier et le second degrés.

INTERVENTIONS BÉNÉVOLES

Chaque année, 500 intervenants bénévoles sensibilisent près de 100 000 enfants et jeunes dans les classes et accueils de loisirs (1 500 établissements partenaires).

 

Professionnels de l’éducation ? Vous pouvez agir dès aujourd’hui !