Covid-19 et conflits: une double menace pour des millions d'enfants

Publié le 02 février 2021

La pandémie de Covid-19 a aggravé l'insécurité alimentaire dans des pays qui souffrent d’instabilité, menaçant ainsi des millions d'enfants de famine et mettant leur avenir en péril.

En temps de crise et de pandémie, ce sont les enfants qui souffrent le plus. La Covid-19 ne fait pas exception. Au contraire, elle a exacerbé la pauvreté et les inégalités dans les pays touchés par des conflits, avec des conséquences dévastatrices sur des systèmes de santé déjà débordés. De nombreuses familles se retrouvent sans abris, incapables de satisfaire aux besoins les plus élémentaires en eau et en nourriture, faisant face à une crise nutritionnelle catastrophique. Au sein de ces familles, ce sont les enfants qui paient le plus lourd tribut.

Alors que nous venons d’entamer l’année 2021, UNICEF est préoccupé par la santé et le bon développement de 10,4 millions d'enfants souffrant de malnutrition aiguë en République démocratique du Congo, au nord-est du Nigéria, au Sahel central, au Soudan du Sud et au Yémen, tous en proie à une insécurité alimentaire grandissante.

Une situation alarmante

En République démocratique du Congo, les besoins humanitaires sont immenses. La fragilité des services essentiels, les conflits armés récurrents, le manque d’accès à la nourriture et les flambées épidémiques majeures (rougeole, Covid-19), ont accru la vulnérabilité des familles. Selon nos estimations, 3,3 millions d'enfants de moins de cinq ans souffriront de malnutrition aiguë en 2021.

La situation au Yémen est la pire crise humanitaire du monde. Le conflit armé prolongé et l’effondrement économique ont laissé 12,4 millions d'enfants dans le besoin d'une aide humanitaire d’urgence, avec environ 358 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère. La Covid-19 a aggravé les souffrances.

Dans les pays du Sahel central, l'intensification des conflits, les déplacements de populations et les changements climatiques – comme la sécheresse – accroissent l’insécurité alimentaire. Au Burkina Faso, au Mali et au Niger, le nombre total d'enfants souffrant de malnutrition pourrait s'élever à 2,9 millions dont 890 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère.

Le Soudan du Sud est confronté aux violences intercommunautaires, aux sécheresses cycliques et aux inondations. Ces troubles entrainent des déplacements, de l'insécurité alimentaire et conduisent à un accès limité aux services de santé. On estime que 1,4 million d'enfants souffriront de malnutrition aiguë en 2021, le nombre le plus élevé depuis 2013.

Au nord-est du Nigéria, plus d'une décennie de conflit armé a entraîné des déplacements de population à grande échelle et des besoins humanitaires massifs. La pandémie de Covid-19 n'a fait qu’empirer les menaces auxquelles sont confrontées les familles. Les mesures de lutte contre la pandémie ont perturbé l’approvisionnement des produits alimentaires. On estime que plus de 800 000 enfants devraient souffrir de malnutrition aiguë en 2021.

UNICEF en action pour venir en aide à ces enfants

Face à ces situations critiques, UNICEF s’est vite mobilisé pour pallier aux besoins des enfants et des familles.
En RDC et au Nigéria, les équipes sur place fournissent un traitement pour les formes les plus graves de malnutrition grâce à des centres de santé. Elles mènent des campagnes de sensibilisation pour former les mères et les soignants au dépistage de la malnutrition chez les enfants.
Au Yémen, UNICEF prévoit de prendre en charge plus de 289 000 enfants de moins de cinq ans gravement malnutris au cours de cette année et continue de travailler sur le terrain pour mettre en place des systèmes d'eau, d'assainissement, d'hygiène et de santé.
Au Soudan du Sud, nos équipes travaillent avec des partenaires pour fournir un traitement contre la malnutrition aiguë sévère à plus de 270 000 enfants âgés de 6 à 59 mois. Elles œuvrent également pour que près de 3 millions d'enfants âgés de 6 à 59 mois reçoivent une supplémentation en Vitamine A tous les six mois en prévention de la cécité infantile.

Des millions d’enfants ont besoin de vous.
Faites un don à UNICEF pour soutenir les enfants dans les conflits.