Enfants des mines d’or, esclaves et invisibles

Publié le 02 août 2012 | Modifié le 31 mars 2016

Dans son n°1, le journal des donateurs de l’UNICEF « Agir pour les enfants défavorisés du monde » aborde le problème du travail des enfants. 700 000 enfants de 5 à 18 ans travailleraient dans 700 mines d'or au Burkina Faso... Victimes des pires formes de travail, exposés aux maladies et à des abus sexuels, travaillant 10h par jour, ces enfants sont en danger. Explications en images avec la Représentante adjointe de l'UNICEF au Burkina Faso.

L’action de l’UNICEF sur place

-Prendre en charge les plus jeunes enfants pendant que leurs mères travaillent à la mine

-Proposer des activités génératrices de revenues aux familles et sortir les enfants des mines, afin de leur permettre d’aller à l’école (alphabétisation, apprentissage d’un métier, réinsertion dans la société…)

-Mener des actions de plaidoyer auprès des décideurs, leaders communautaires et religieux, politiciens, etc. fin que les droits de ces enfants soient respectés

-Accompagner le gouvernement dans le suivi des interventions, afin de s’assurer qu’elles sont bien coordonnées et qu’elles donnent les résultats attendus.
 
_____________________________________________________________________
 
 
Cette vidéo est l’un des contenus web proposés, au moyen d'un QR code, dans le n°2 de notre journal des donateurs « Agir pour les enfants défavorisés du monde »
 
Sommaire du n°1 d'Agir (Septembre 2012)
Dossier : Travail des enfants : Esclaves et invisibles
Actions sur le terrain : Sahel, Sri Lanka, Guinée, Mali, Sud-Soudan, Syrie, Yemen...
Infographie : La vaccination
 
Un aperçu de notre journal ?
Vous pouvez le télécharger gratuitement ici (PDF)
Vous souhaitez le recevoir chez vous ?
La version papier est réservée à nos donateurs.
Disponible sur iPad !
Retrouvez l’application gratuite dans l'App Store

Soutenir nos actions

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF