L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

297 villes et intercommunalités ont intégré le réseau Ville amie des enfants pour le mandat 2020/2026. Rejoignez le grand réseau Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
Un enfant pleure la perte d'un membre de sa famille à l'hôpital médical Al Nasser de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza.© UNICEF/UNI472271/Zaqout
Un enfant pleure la perte d'un membre de sa famille à l'hôpital médical Al Nasser de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza.© UNICEF/UNI472271/Zaqout

Les enfants ont besoin d'un cessez-le-feu humanitaire durable

Déclaration de la directrice générale de l’UNICEF, Catherine Russell, sur la reprise des combats à Gaza.

New York, le 1er décembre 2023 – « Aujourd’hui, la bande de Gaza est plus que jamais l’endroit le plus dangereux au monde pour un enfant. Après sept jours de répit, les combats ont repris dans une effroyable violence. D’autres enfants en mourront très certainement.

Avant la pause, plus de 5 300 enfants palestiniens avaient été tués en 48 jours de bombardements incessants – un chiffre qui ne tient pas compte des nombreux enfants toujours portés disparus et présumés ensevelis sous les décombres.

Si l’ampleur et l’intensité de la violence reprennent, nous pouvons supposer que des centaines d’autres enfants seront tués et blessés chaque jour. Et si nous ne sommes pas en mesure d’apporter de l’eau, de la nourriture, des fournitures médicales, des couvertures et des vêtements chauds à ceux qui en ont besoin, nous serons confrontés à une catastrophe humanitaire.

C’était loin d’être suffisant mais c’était un début

Pendant sept jours, il y a eu une lueur d’espoir pour les enfants au milieu de cet horrible cauchemar.

Plus de 30 enfants retenus en otage à Gaza ont été libérés en toute sécurité et ont retrouvé leur famille. Et la pause humanitaire a permis d’augmenter l’acheminement de fournitures vitales à l’intérieur et à l’extérieur de la bande de Gaza. L’UNICEF et ses partenaires ont pu intensifier considérablement leurs opérations et leurs programmes. Et nous avons pu commencer à réunir les enfants séparés de leurs familles.

C’était loin d’être suffisant pour répondre à l’ampleur des besoins humanitaires, mais c’était un début. Maintenant, nous avons besoin d’un accès plus sûr et planifié pour atteindre les enfants qui ont été blessés, déplacés et traumatisés. Et nous devons acheminer des fournitures aux enfants qui sont vulnérables au froid et à l’humidité qui sont arrivés. 

Les enfants ont besoin d’un cessez-le-feu humanitaire durable.

Nous appelons toutes les parties à veiller à ce que les enfants soient protégés et aidés, conformément aux obligations qui leur incombent en vertu du droit international humanitaire. Tous les enfants de l’État de Palestine et d’Israël méritent la paix et l’espoir d’un avenir meilleur. »

Gaza : Amal, 7 ans, contemple son quartier après que les maisons voisines ont été rasées. Aucun mot ne peut décrire la dévastation qu'elle voit. © UNICEF/UNI448902/Ajjour

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Aidez-nous à poursuivre nos actions, à ne négliger aucune urgence ni aucune crise qui affecte aujourd’hui les enfants.
Merci de votre don pour l’ensemble de nos actions.
FAIRE UN DON