Liban : 100 jours après les explosions de Beyrouth

Publié le 10 novembre 2020

Un tiers seulement de l'appel de 50 millions de dollars US lancé par UNICEF a été reçu alors qu’un financement plus important est nécessaire pour assurer une assistance à long terme aux enfants.

Beyrouth/Paris, le 10 novembre 2020 - Les enfants et les familles touchés par les explosions, qui ont ravagé Beyrouth il y a 100 jours, ont toujours besoin d'un soutien crucial pour reconstruire leur vie, a mis en garde UNICEF aujourd'hui dans le cadre du rapport "Surmonter la destruction, 100 jours de réponse d'UNICEF aux explosions de Beyrouth et la voie à suivre pour les enfants et les familles".

La clé de ce soutien est de fournir aux enfants et aux familles touchés un soutien psychosocial pour leur permettre de surmonter les traumatismes subis pendant et après les explosions. UNICEF a aidé plus de 33 000 personnes grâce à une série d'interventions, dont 7 200 enfants, leurs parents et les principaux prestataires de soins, par le biais d'espaces adaptés aux enfants dans les zones touchées et des rencontres entre eux.

« Fournir aux enfants et aux parents un soutien psychosocial est une étape essentielle, pour aider les gens à reconstruire leur vie brisée », a déclaré la représentante d’UNICEF au Liban, Yukie Mokuo. « Alors que les cicatrices immédiates commencent à guérir, grâce aux efforts extraordinaires déployés sur le terrain, les blessures profondes - visibles et invisibles - des enfants et des familles, dans un pays qui connaît de multiples situations d'urgence, nécessiteront une solidarité, un engagement et un soutien durables. »

Tout a changé ce jour-là

Cependant, le nombre d'enfants, de parents et de personnes qui ont encore besoin d'aide et celui de ceux qui s’occupent d’eux nécessitent d'augmenter urgemment le financement des programmes clés, notamment en matière de protection de l'enfance.

Hussein*, 12 ans, est un enfant qui a reçu ce type de soutien. « J'ai arrêté d'utiliser la couleur sur les dessins qui illustrent ma vie parce que tout a changé ce jour-là. Après l'explosion, mon monde n'a plus de couleurs. L'explosion a fait disparaître toutes les couleurs de ma vie. Tout a changé », raconte Hussein, qui vit dans le quartier de Karantina, l'un des plus touchés. Dix semaines plus tard, et après un soutien soutenu, la vie d’Hussein et des enfants comme lui revient lentement à un semblant de normalité. « Aujourd’hui, la couleur est de retour dans ma vie », dit-il.

Notre réponse a été vitale, rapide et essentielle

Au cours des 100 derniers jours, UNICEF et ses partenaires ont :

  • fourni à plus de 7 200 enfants, parents et soignants, des services de santé mentale et de soutien psychosocial, dans le cadre d'espaces adaptés aux enfants établis dans les zones touchées, et des réunions entre pairs ;
  • mis en place un programme de transfert de fonds d'urgence, qui permettra de venir en aide à 80 000 enfants et personnes vulnérables au cours du mois à venir ;
  • fourni à plus de 22 000 enfants de moins de 5 ans des compléments alimentaires essentiels, notamment de la vitamine A, des biscuits à haute valeur énergétique et des rations alimentaires d'urgence ;
  • rétabli l'approvisionnement en eau dans 1 060 bâtiments, touchant 20 765 personnes dans 4 080 foyers ;
  • installé 4 882 réservoirs d'eau, dont 111 dans trois hôpitaux fortement touchés à Karantina, Wardiya et Geitaoui ;
  • distribué des fournitures humanitaires essentielles et des articles de protection et d'hygiène contre la COVID-19 d'une valeur de 3,7 millions de dollars US à des partenaires - environ 80 % des fournitures ont été achetés sur place, soutenant ainsi l'économie libanaise ;
  • engagé leur soutien à la réhabilitation de 7 écoles et à la fourniture de meubles et d'équipements pour 90 écoles ;
  • engagé plus de 1 800 jeunes dans une réponse communautaire axée sur le nettoyage, la réparation des foyers, et la préparation et la distribution de repas pour les familles vulnérables ;
  • fourni 7 500 serviettes hygiéniques ou mini kits d'hygiène pour les filles et les femmes, comprenant des articles de prévention contre la COVID-19 et des informations sur le parcours d'orientation en matière de violence sexuelle et sexiste ;

« La réponse d'UNICEF au cours des 100 derniers jours a été vitale, rapide et essentielle », a déclaré Mokuo. « Pourtant, nous ne pouvons pas nous reposer, et notre travail se poursuit. Reconstruire Beyrouth et remonter le moral du peuple libanais est un engagement à long terme. UNICEF et ses partenaires ont soutenu des milliers d'enfants et de familles touchés par l'explosion, mais les besoins restent aigus. Nous remercions nos donateurs - particuliers, gouvernements, entreprises - du fond du cœur. Leurs efforts et leur engagement nous aident à soutenir les enfants, les jeunes et les familles du Liban. »

UNICEF a reçu 33 % des 50 millions de dollars US nécessaires pour répondre aux besoins des enfants et des familles. Pour atteindre un plus grand nombre d'enfants, de jeunes et de familles, il faudra un soutien durable. Une augmentation du financement permettrait à UNICEF de devenir encore plus efficace dans la résolution de certains des problèmes croissants de protection de l'enfance dans le pays, notamment en soutenant davantage de familles qui ne peuvent pas se permettre le coût des services essentiels, en contribuant à la reconstruction de plus d'écoles, en améliorant les systèmes d'eau domestique dans les zones touchées et en offrant des possibilités de formation et d'emploi à davantage de jeunes travaillant à la reconstruction de leur ville.

*L'histoire d’Hussein figure dans le rapport complet et les ressources multimedia accessibles : ici