À Madagascar, l’ombre de la famine plane sur les enfants

Publié le 18 juin 2021

Le sud de Madagascar, où vivent 2,7 millions de personnes, connait une forte sécheresse, la plus grave depuis 1981, détruisant ainsi les plantations des habitants. Face à cela, UNICEF et ses équipes interviennent sur place afin d'aider les enfants qui souffrent de malnutrition.

À  Maroalipoty, un village rural dans le sud de Madagascar, vit Anjaramee, 4 ans, avec ses parents. Dans le même village, Elysa et Elysette, jumelles de 11 mois, vivent avec leurs parents et leurs six frères et sœurs. Par manque de nourriture et d’eau potable, ces trois enfants souffrent de malnutrition aigüe dont sévère pour la petite Anjaramee.

Sambo, le père des jumelles, se démène comme il le peut depuis que sa plantation de manioc a été détruite par la tempête de vent et de sable. « Maintenant, nous devons acheter du manioc alors qu’on est censé pouvoir en récolter », se confie Sambo. Manger des feuilles de manioc est devenu le seul moyen pour combler la faim des membres de sa famille et espérer que ses enfants puissent grandir en bonne santé.

La mère d’Anjaramee, quant à elle, tente en vain de trouver de quoi nourrir sa famille. « Il n’y a pas de récolte depuis un an et nous n’avons presque rien à manger ». La famille ne dispose plus qu’une petite quantité de riz à manger et se limite désormais à un repas par jour.  

À Maroalipoty, un village rural dans le sud de Madagascar, vit Anjaramee, 4 ans, avec ses parents. Ici, elle est dans les bras de sa mère.

Survivre, malgré la sécheresse

Le sud de Madagascar, où vivent 2,7 millions de personnes, connait une forte sécheresse, avec moins de 50 % des précipitations moyennes attendues. Les récoltes agricoles de mai à juin ont été compromises par le manque de pluie. Sur place, la situation est désastreuse. La plupart des districts de la région sont classés en urgence nutritionnelle avec 16,5% des enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition aiguë.

Ce que fait UNICEF sur le terrain

En début d'année, nos équipes sont intervenues afin de soigner 19 500 enfants sévèrement malnutris en 2021 mais face à la détérioration de la situation, déjà plus de 27 000 enfants ont été soignés entre janvier et mars.

Au centre de santé, dans le sud de Madagascar, Anjaramee prend un traitement pour lutter contre la malnutrition.

Avec nos partenaires locaux, nous soutenons des centres de santé, dont celui à Maroalipoty et dans d’autres communes voisines, et fournissons également des traitements à base d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi. Des enfants comme Anjaramee, Elysa et Elysette sont pris en charge par ces centres et retrouvent peu à peu un poids normal.

Les enfants  de Madagascar ont besoin de vous. Soutenez nos actions pour lutter contre la malnutrition.