Présidentielle 2022 : l’UNICEF appelle les candidats à prendre le parti des enfants

Publié le 16 mars 2022

L’UNICEF France réaffirme la nécessité de faire de l’enfance et de la jeunesse un sujet phare des débats et une priorité du futur mandat.

Découvrez nos 15 mesures en faveur des enfants

Créer un Ministère de l’enfance et de la jeunesse

Les enfants représentent un cinquième de la population en France et pourtant aucun Ministère ne les représente. Il n’existe pas de politique publique globale, transversale, et cohérente pour assurer aux enfants et aux jeunes non seulement un avenir meilleur, mais aussi un présent à la hauteur de leurs droits. Si le Secrétariat d’Etat à l’enfance et à la famille créé en 2019 a constitué une avancée, il devrait être remplacé par un Ministère de plein droit, bénéficiant des budgets et de l’assise nécessaires au déploiement d’une vraie politique publique de l’enfance et de la jeunesse. Cette proposition est soutenue par une trentaine d’associations membres de la Dynamique de la Convention aux actes.

Renforcer le respect des droits de tous les enfants, notamment des plus vulnérables

Pour appuyer son appel aux candidats, l’UNICEF France a élaboré quinze propositions visant à renforcer l’effectivité des droits des enfants en France, qui seront transmises à l’ensemble des candidats officiels avec un seul but : faire en sorte que l’enfance soit une priorité et que les droits de tous les enfants soient respectés en France.

Ces quinze propositions portent sur la gouvernance de l’enfance mais également sur le respect des droits des enfants en Outre-mer. Elles concernent plusieurs thématiques au cœur de l’action de l’UNICEF en France et dans le monde : la protection des enfants, l’éducation, la santé, la participation et la lutte contre l’extrême-pauvreté – des thématiques essentielles pour que chaque enfant grandisse et s’épanouisse dans les meilleures conditions.

Une campagne de communication grand public pour prendre le parti des enfants

L’UNICEF lance une campagne digitale pour sensibiliser le grand public sur ces enjeux. Parce que les enfants d’aujourd’hui doivent bénéficier d’un présent à la hauteur de leurs droits. Parce qu’ils sont aussi notre avenir, nous devons tout mettre en œuvre pour investir en eux : qu’ils aient accès aux services essentiels à leur développement, comme l’éducation, et qu’ils voient l’ensemble de leurs droits respectés.

En mettant en place cette campagne de communication à hauteur d’enfant, l’UNICEF appelle les citoyen.ne.s français.e.s à prendre le parti des enfants : en choisissant les candidat.e.s qui font de l’enfance une cause centrale de leurs campagnes.

A partir du 14 mars, UNICEF France invite les citoyens à prendre le parti des enfants et encourage la prise en compte des droits de l’enfant lors de la campagne présidentielle.

La campagne est à retrouver sur les réseaux sociaux ainsi que sur la page dédiée : www.unicef.fr/presidentielles2022