UNICEF appelle à une action urgente pour éviter de nouvelles pertes de vie en mer

Publié le 26 novembre 2021

Le dernier naufrage dans la Manche - où au moins 27 personnes ont perdu la vie - appelle à une action collective rapide et décisive pour protéger la vie des migrants en mer.
Déclaration d'Afshan Khan, coordinateur spécial pour la réponse aux réfugiés et aux migrants en Europe.

Genève, le 26 novembre 2021 – « Je suis choquée par le récent naufrage au large des côtes françaises, qui a coûté la vie à au moins 27 personnes, dont des enfants et une femme enceinte.

Cette tragédie - la plus meurtrière jamais enregistrée le long de la Manche - nous rappelle brutalement qu'une action collective urgente est nécessaire pour mettre un terme aux pertes de vie évitables en mer et empêcher que des événements similaires ne se reproduisent à l'avenir.

Au moins 744 personnes déplacées ont perdu la vie en Europe depuis 2014, dont près de 200 en tentant de traverser la Manche. Ce chiffre grimpe à plus de 23 000 si l'on inclut les décès enregistrés en Méditerranée depuis 2014, dont d'innombrables enfants.

Beaucoup des enfants et des familles qui arrivent en Europe fuient la guerre et les conflits. D'autres fuient la pauvreté, la violence, la discrimination et les abus, à la recherche d'un avenir meilleur et plus sûr.

Protéger chaque enfant

Nous, en tant qu'UNICEF, renouvelons notre appel urgent à tous les États membres :

  • D'intensifier les opérations de recherche et de sauvetage en mer, y compris le débarquement en toute sécurité.
  • De fournir des voies légales sûres pour protéger les enfants en déplacement et éviter qu'ils ne soient exposés à des voyages dangereux et à la violence, aux abus et à l'exploitation par les trafiquants et les passeurs.
  • Ne renvoyer les enfants demandeurs d'asile et réfugiés dans aucun pays, sauf s'il est déterminé que c'est dans leur intérêt supérieur, conformément aux normes juridiques.
  • Mettre fin à la détention des enfants par l'immigration et maintenir les familles ensemble.
  • Protéger les enfants dans les pays d'origine, de destination et le long des routes migratoires en garantissant des conditions d'accueil adéquates et des procédures d'asile adaptées aux enfants.

Il est profondément inquiétant de constater à quel point nous sommes loin de réaliser les droits des enfants migrants. UNICEF est prêt à intensifier ses efforts avec les gouvernements, les organisations de l'ONU et les institutions de l'UE pour apporter un soutien humanitaire urgent et une protection aux enfants déplacés.

La mort d'un enfant en mer est une mort de trop. Nous pouvons - et devons - travailler ensemble pour protéger chaque enfant fuyant les conflits, la violence et la pauvreté, partout. »