UNICEF : partout, tout le temps, pour chaque enfant

Publié le 09 décembre 2021

UNICEF a été créé en 1946 pour aider les enfants touchés par les maladies sévissant en Europe. 75 ans après sa création, UNICEF est présent dans 190 pays et territoires et soutient les enfants du monde entier, notamment pour faire face à la pandémie de COVID-19.

Après la seconde guerre mondiale, dans des circonstances difficiles, UNICEF a été créé pour apporter une aide d’urgence aux enfants d’Europe, qui souffraient de famine. Quelques années plus tard, en 1953, et face aux besoins grandissants, UNICEF intègre l’Organisation des Nations Unies (ONU) de façon permanente pour venir en aide aux enfants du monde entier et garantir leurs droits.
Le 20 novembre 1959, l’ONU adopte la Déclaration des droits de l'enfant. Il s’agit de l’un des premiers grands consensus internationaux qui pose les principes fondamentaux des droits de l’enfant. Depuis, le 20 novembre de chaque année marque la journée internationale des droits de l’enfant. Ce texte constitue le socle de ce qui deviendra la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) adoptée en 1989 et entrée en vigueur en septembre 1990.  Cette convention est devenue le traité des droits de l'homme le plus ratifié à ce jour.

Nos combats et nos plus grandes victoires

Depuis ses débuts, UNICEF n’a pas fléchi devant les grandes difficultés. Face aux épidémies, aux situations critiques, aux catastrophes naturelles, aux changements climatiques, aux violences, aux urgences et aux aides humanitaires, nous avons été là.

Depuis 75 ans, nous avons contribué à endiguer ou éradiquer de nombreuses épidémies et aujourd'hui encore, nos équipes sur le terrain sont présentes pour faire face à la COVID-19.
Avec nos partenaires, nous n’avons jamais été aussi près de notre but dans la lutte contre la polio, cette maladie virale mortelle qui était la principale cause de paralysie chez les enfants dans le monde. Depuis 1998, le nombre d’enfants atteints de polio a été réduit de 99%, passant de 350 000 cas répartis à moins de 200 cas aujourd’hui.

Depuis 2018, début de la deuxième plus grosse épidémie d’Ebola jamais enregistrée en Afrique de l’Ouest, UNICEF travaille avec ses partenaires pour prévenir la transmission et protéger les enfants affectés. En un an, nous avons formés plus de 32 400 professeurs sur la manière d’enseigner la prévention d’Ebola aux enfants et pour faire des écoles des environnements protecteurs.

Nos campagnes de vaccination menées avec nos partenaires ont aussi joué un rôle important dans la protection des enfants face aux maladies évitables : près de 20 millions d’enfants ont été sauvés de la rougeole entre 2000 et 2015.

Nous avons aussi réalisé des progrès énormes en matière d’éducation, de nutrition, d’accès à l’eau, l’hygiène et à l’assainissement, en dépit des nombreux obstacles. En 2019, nous avons garanti l’accès à l’eau potable et à des services d’assainissement essentiels pour plus de 20 millions de personnes. UNICEF a également facilité l’accès à l’éducation préscolaire, primaire et secondaire de 17 millions d’enfants déscolarisés et la mise en œuvre de programmes de développement des compétences au profit de 4 millions d’enfants et de jeunes.

unis plus que jamais face à la Covid-19

Alors que la pandémie entame bientôt sa troisième année, la Covid-19 représente la pire crise mondiale que les enfants aient connue au cours de nos 75 ans d'existence.  

Selon nos estimations :

  • 100 millions d’enfants supplémentaires seraient désormais touchés par la pauvreté multidimensionnelle en raison de la pandémie, soit une hausse alarmante de 10 % depuis 2019;
  • Près de 60 millions d’enfants supplémentaires vivent désormais au sein d’un foyer en situation de pauvreté monétaire depuis le début de la pandémie;
  • Plus de 23 millions d’enfants en 2020 ont été privés de vaccins essentiels. Un chiffre en hausse de 4 millions depuis 2019 et inégalé en 11 ans;
  • Plus de 13 % des adolescents âgés de 10 à 19 ans dans le monde sont touchés par des problèmes de santé mentale;
  • 160 millions d’enfants dans le monde travaillent, soit 8,4 millions d’enfants de plus qu’il y a quatre ans.

 

Quoi qu’il arrive, nous n’abandonnerons jamais et nous continuerons de mener le combat pour les droits des enfants dans le monde. C’est grâce à vous, à votre précieux soutien et à votre engagement à nos côtés que nous arrivons à surmonter les obstacles qui entravent les droits des enfants.