1 million d'enfants ukrainiens ont besoin d'une aide d'urgence

Publié le 17 février 2017 | Modifié le 23 février 2017

Alors que depuis 3 ans le conflit  demeure très volatile dans l'Est de l'Ukraine, un million d'enfants ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence - près du double depuis l'année dernière, selon l'UNICEF.

Kiev / Genève, 17 février 2017 - Cette augmentation - 420 000 filles et garçons supplémentaires - est due aux combats incessants et à la détérioration constante des conditions de vie dans l'Est de l'Ukraine, où quelque 1,7 million de personnes sont déplacées. Beaucoup de familles ont perdu leurs sources de revenus, leurs prestations sociales et l'accès aux soins de santé, et le coût de la vie a fortement augmenté.

« C'est une urgence invisible - une crise que presque tout le monde a oublié, » selon Giovanna Barberis, la représentante de l'UNICEF en Ukraine. « Les enfants dans l'Est de l'Ukraine vivent sous la menace permanente de combats imprévisibles et de bombardements, depuis 3 ans. Leurs écoles ont été détruites, ils ont été forcés de quitter leur foyer et n'ont plus accès au chauffage et à l'eau potable. »

Les centaines de violations quotidiennes du cessez-le-feu mettent en danger le bien-être physique et psychologique des enfants. La situation est particulièrement grave pour environ 200 000 filles et garçons qui vivent à l'intérieur des 15 kilomètres de chaque côté de la ligne de contact de l'Est de l'Ukraine, une ligne qui divise les zones contrôlées et non contrôlées par le gouvernement où les combats les plus intenses ont lieu.

Dans cette zone, 19 000 enfants sont menacés en permanence par les mines et autres engins non explosés et 12 000 enfants vivent dans des communautés bombardées au moins une fois par mois. Des milliers d'enfants sont régulièrement forcés de se réfugier dans des abris anti-bombes improvisés.

Les enseignants, les psychologues et les parents font état de signes de stress psychologique graves chez les enfants : cauchemars, aggressivité, isolement et crise de panique déclenchés par les bruits forts.

Plus de 740 écoles - 1 sur 5 dans l'Est de l'Ukraine - ont été endommagées ou détruites.

L'UNICEF renouvelle son appel aux parties au conflit à respecter le cessez-le-feu signé à Minsk en août 2015 et les règles du droit international, comme autoriser un accès humanitaire illimité.

« Après trois années effroyables, les enfants de l'Est de l'Ukraine ont besoin d'une paix durable qui mettra un terme à leurs souffrances inutiles  » a déclaré Giovanna Barberis.

L'UNICEF a lancé un appel de 31,3 millions de dollars afin de fournir un soutien dans les domaines de la santé, de la nutrition, de l'éducation, de l'eau, hygiène et assainissement ainsi que la protection pour les enfants et les familles affectés par le conflit. Pour l'instant, seulement 10% de cet appel a été pourvu.