4 millions d’euros d’UNICEF France en appui à UNICEF Côte d’Ivoire

Publié le 24 août 2016 | Modifié le 25 août 2016

Un nouveau financement pour donner un élan supplémentaire aux programmes Enregistrement des naissances, Nutrition et Santé maternelle et infantile en Côte d’Ivoire.

 

ABIDJAN, PARIS, 24 Aout 2016 - Le Directeur Général de UNICEF France, Sébastien Lyon, et le Représentant résident de UNICEF en Côte d’Ivoire le Docteur Aboubacar Kampo, ont lancé aujourd’hui, un partenariat en soutien aux efforts nationaux de la Côte d’Ivoire dans les domaines de l’Enregistrement des naissances, de la Santé Maternelle et Infantile, et de la Nutrition chez les enfants de moins de 5 ans. Le lancement a été effectué en présence du Directeur des Affaires Générales a la Direction Générale de l’Administration du Territoire (Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité) ; de la Directrice Générale Adjointe de la Santé du Ministère de la Sante et de l’Hygiène Publique et du Directeur General de l’Office National d’identification.

Ce nouveau financement permettra de renforcer et accompagner les systèmes d’Etat civil et les aspects liés à la Santé de la mère et de l’enfant et la Nutrition dans le pays. 

« En Côte d’Ivoire une naissance sur trois n’est pas enregistrée à l’état civil, explique le Dr Aboubacar Kampo. Ces enfants n’ont aucune identité officielle et sont ainsi privés d’accès à des droits fondamentaux en Santé, en Education, et en Protection. En milieu rural, seuls 47% des enfants sont enregistrés à la naissance, en comparaison aux zones urbaines où le taux est de 84%. Pour corriger cette iniquité majeure et atteindre chaque enfant en Côte d’Ivoire, il nous faut accentuer nos efforts dans les zones rurales et cibler les ménages les plus pauvres. »

Le deuxième volet du programme concerne la Nutrition et la Santé maternelle et infantile. En dépit des efforts consentis par le Gouvernement et les partenaires, le taux de mortalité est de 108 décès pour 1000 naissances, ce qui se traduit par 12 décès chaque heure. « Ce risque est deux fois plus élevé pour les enfants vivant dans le nord et le nord-ouest du pays » selon le Dr Kampo .

La survie de l’enfant en Côte d’Ivoire est en général affectée par la malnutrition chronique; 29% des enfants de moins de 5 ans ont un retard de croissance, et cette proportion atteint 40% dans le nord.

Les causes de la malnutrition sont liées aux habitudes alimentaires inappropriées des familles ainsi qu’au manque d’accès à l’eau potable et aux infrastructures d’hygiène et à l'assainissement. Des expériences pilote ont montré leur efficacité. Il nous faut désormais généraliser ces approches nutritionnelles à haut-impact, en particulier dans les zones les plus défavorisées du pays.

Le lancement du projet Etat-civil intervient en marge de la visite en Côte d’Ivoire du Directeur Général de UNICEF France, Sébastien Lyon et de la Directrice de la Communication et du Plaidoyer, Juliette Chevalier. La délégation a également inauguré en présence du Préfet de Région, le centre d’état civil de la Sous-préfecture de Guiglo, dans l’Ouest du pays, réhabilité grâce à l’appui de UNICEF en Côte d’Ivoire.

« Nous sommes rassurés de voir se traduire sur le terrain notre partenariat avec les autorités ivoiriennes et le Bureau UNICEF. Cet appui financier d’UNICEF France contribuera à renforcer les efforts significatifs déjà entrepris pour l’enregistrement des naissances pour chaque enfant en Côte d’Ivoire et plus généralement en matière de survie de l’enfant » indique Sébastien Lyon.

En Côte d’Ivoire, l’UNICEF soutient les priorités nationales de développement visant à améliorer la situation des enfants et des femmes en Côte d’Ivoire. Le cadre de coopération de l’UNICEF s’articule autour de la survie et du développement de l’enfant, de l’éducation, de la protection de l’enfant, de la lutte contre et la prévention du VIH/Sida, de l’inclusion sociale ainsi que des interventions transversales de politiques sociales, de suivi et évaluation et de communication.

###  

 
À propos de l'UNICEF :  
L’UNICEF fait la promotion des droits et du bien-être de tous les enfants dans tous les aspects de son action. Nous travaillons de concert avec nos partenaires dans 190 pays et territoires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Pour obtenir de plus amples informations sur l’UNICEF, visitez le site 
www.unicef.org/french 
 
Suivez-nous sur 
 Twitter et Facebook. 
 
Pour de plus amples informations et demander des interviews, veuillez contacter :

 
Raissa Edwige Vanian, UNICEF Abidjan +225 46 14 13 00 
revanian@unicef.org

Maud Saheb, UNICEF France  +336 83 99 05 67 msaheb@unicef.fr

Média

Les réseaux sociaux en parlent