Arrivée enfants migrants en Espagne : Déclaration de la directrice régionale UNICEF

Publié le 18 juin 2018 | Modifié le 18 juin 2018

Déclaration d'Afshan Khan, directrice régionale UNICEF pour l'Europe et l'Asie centrale, sur l'arrivée en Espagne d'enfants migrants

Genève, 17 juin 2018 - Nous sommes soulagés que les 123 enfants, dont les 60 non accompagnés, soient arrivés sains et saufs en Espagne et sont maintenant pris en charge après avoir passé 8 jours éprouvant en mer.

L'Espagne n'a pas seulement fait ce qu'il fallait faire en accueillant ces enfants extrêmement vulnérables et ces femmes enceintes, mais a montré l'exemple aux autres pays des deux côtés de la Méditerranée, en partageant les responsabilités et en agissant en accord avec les principes humanitaires et le droit international.

Par notre partenaire Intersos, à bord du Garde côte italien, le Dattilo, nous savons que beaucoup des 123 enfants, dont les 60 enfants non accompagnés et séparés, ont vécu une épreuve effroyable, exposés à la violence, la torture, ils souffrent de la gale, du mal de mer, de déshydratation et d'épuisement après plus d'une semaine passée en mer.

Pendant qu'ils étaient à bord, nos partenaires ont aidé à identifier les enfants les plus vulnérables, leur ont donné des informations ainsi qu'un soutien psychosocial, des soins de santé et d'hygiène.

Nous sommes reconnaissants et confiants sur la capacité de l'Espagne à offrir à ces enfants, non seulement la sécurité, une prise en charge et des soins de santé sur la terre ferme, mais également une chance de voir leur intérêt supérieur respecté d'une façon rapide afin qu'ils soient protégés.

Note aux rédacteurs : 
L'UNICEF travaille en partenariat avec les gardes côtes italiens depuis fin 2016 et a identifié et soutenu plus de 3000 enfants non accompagnés et séparés, et a pu distribuer 1675 kits d'urgence au cours de 42 missions. L'Italie a vu plus de 14 000 arrivées par la mer depuis le début 2018, un chiffre en baisse par rapport aux dernières années.

On a compté 60 enfants non accompagnés et séparés à bord des 3 navires - 52 garçons et 8 filles - 28 en provenance d'Erythrée, 14 du Soudan, 6 de Guinée Conkry, 3 du Mali, 2 du Nigéria, 2 du Ghana, 2 de Guinée Bissau et 3 en provenance du Sénégal, de la Gambie et du Tchad.

Le Comité espagnol pour l'UNICEF travaille avec les autorités compétentes, pour faire des recommandations spécifiques pour garantir que les systèmes de réception et de protection respectent les besoins et les droits de ces enfants.
 

A suivre sur Twitter...

Soutenir nos actions