L'UNICEF salue la signature d'un cessez-le-feu entre le gouvernement colombien et les FARC

Publié le 24 juin 2016 | Modifié le 24 juin 2016

Déclaration de la Directrice régional de l'UNICEF pour l'Amérique latine et les Caraïbes, Marita Perceval, sur la signature d'un accord bilatéral de cessez-le-feu entre le gouvernement colombien et les FARC

New York/Bogota, 23 juin 2016 - "L'UNICEF se réjouit de la signature aujourd'hui d'un accord bilatéral de cessez-le-feu par le gouvernement de Colombie et les FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie), pour mettre fin au conflit dans le pays.

Des générations d'enfants en Colombie n'ont connu que la guerre au cours des 50 dernières années. Des milliers de garçons et de filles ont été tués, blessés, rendus orphelins, déplacés de force, recrutés dans des groupes armés, abusés sexuellement et déscolarisés.

Les données nationales montrent que sur les 7,7 millions de personnes enregistrées comme victimes du conflit en Colombie, 2,5 millions (soit 1 sur 3) sont des enfants.

2,3 millions ont été déplacés et 8000 ont disparu depuis le début du recensement en 1985.

Aujourd'hui, le pays est prêt à tourner la page d'un chapitre sombre de son histoire.

L'UNICEF se tient prêt à soutenir les efforts nationaux pour aider les enfants affectés par le conflit et espère que cet accord de paix sera une étape fondamentale vers un accord durable."

A lire sur Twitter