Urgence: protéger les enfants réfugiés et migrants

L’UNICEF appelle à l’instauration urgente de mesures de protection pour les enfant réfugiés et migrants non-accompagnés en Europe, qui sont vulnérables aux abus, trafic, et exploitation, et dont le nombre a atteint le chiffre record de 95 000 l’année dernière

Genève, 6 mai 2016 — Interpol estime qu’1 enfant réfugié et migrant non-accompagné sur 9 n’est  pas recensé ou est porté disparu, mais les chiffres réels sont certainement plus élevés. En Slovénie, par exemple, plus de 80% des enfants non-accompagnés ont disparu des centres d’accueil, et en Suède plus de 10 enfants sont portés disparus chaque semaine. Cette année, 4 700 enfants non-accompagnés ont été portés disparus en Allemagne.

Les enfants non-accompagnés passent à travers les mailles du filet. Nombre d’entres eux s’enfuient des centres d’accueil pour rejoindre de la famille éloignée, ou bien parce qu’on ne leur a pas accordé suffisament de temps pour déterminer leurs intérêts prioritaires ou leur expliquer leurs droits” explique Marie Pierre Poirier, Coordinatrice Spéciale de la crise des réfugiés et migrants en Europe.

Cet appel est lancé alors que les états membres de l’Union Européenne débutent des négociations sur la création d’un système plus juste et durable pour prendre en charge les migrants et les réfugiés. L’UNICEF tient à souligner l’importance de l’intérêt supérieur de l’Enfant lors des prises de décisions concernant les enfants, et demande à ce que cette notion soit renforcée dans le Règlement dit de Dublin, actuellement discuté.

L’UNICEF encourage également des décisions plus rapides concernant les enfants, qui actuellement doivent attendre jusqu’à 11 mois entre leur recensement et leur transfert dans un pays qui accepte de les accueillir. L’UNICEF recommande une réduction de cette période d’attente à moins de 90 jours, la désignation immédiate d’un tuteur, et une réunification familiale accélérée, mesures essentielles pour protéger les enfants et empêcher leur disparition.

Les dernières statistiques indiquent que 96 500 enfants non-accompagnés ont fait une demande d’asile en Europe en 2015, soit 20% des enfants ayant demandé asile.

La majorité d’entre eux sont des jeunes garçons Afghans et Syriens, dont un grand nombre ont moins de 14 ans, et voyagent seuls sans protection parentale ou d’un adulte.

A suivre sur Twitter

Soutenir nos actions