Yémen : des équipes de santé mobiles pour sauver la vie d’enfants face à l’intensification du conflit

Publié le 30 septembre 2016 | Modifié le 19 septembre 2017

Alors que le conflit continue au Yémen, l’UNICEF et ses partenaires ont réussi à accéder à des femmes et des enfants avec des services essentiels de santé et de nutrition.

Sanaa, Yémen , 28 septembre 2016 - La campagne du 24 au 29 Septembre a été menée à travers le pays pour atteindre plus de 600 000 enfants de moins de 5 ans et plus de 180.000 femmes enceintes et allaitantes avec un ensemble de services de santé et de nutrition qui incluent la vaccination, les compléments multivitaminés, le déparasitage, le dépistage de la malnutrition et le traitement des infections infantiles ainsi que les soins prénatals et postnatals pour les femmes.
Plus de 34 000 agents de santé aidés par 880 responsables et surveillants répartis dans les 333 districts du Yémen, ont utilisé plus de 10 000 véhicules et autres moyens de transport (motos, ânes ou marche à pied) sur de longues distances et des terrains difficiles pour atteindre les enfants et les femmes dans les endroits les plus reculés du pays.

«Nous avons augmenté notre portée géographique à toutes les régions du pays et la fréquence des services de proximité intégrée. Cela nous a permis de délivrer une assistance médicale aux populations les plus difficiles à atteindre en particulier celles les plus touchées par le conflit », a déclaré le Représentant de l'UNICEF au Yémen, Julien Harneis.

Ce convoi de santé arrive à un moment critique du conflit au Yémen, où le système de santé et de nutrition est en ruines et met la vie de millions d'enfants et de femmes en danger.

«Avec un système de santé autant menacé, de tels programmes de proximité sont utiles, mais ne peuvent pas durer. Ces campagnes seules ne peuvent pas répondre aux besoins médicaux de la population, le système de santé a besoin d'être remis sur pieds de toute urgence ", a t-il ajouté.

Récemment, le ministère de la Santé a annoncé qu'il manquait de budget pour couvrir les frais de fonctionnement de base lié au système de soins de santé primaire. Cela signifie qu'il ne sera plus possible de transporter des fournitures médicales, y compris des médicaments des entrepôts aux zones de soins les plus éloignées; il n'y aura plus de carburant ni d’électricité pour alimenter les réfrigérateurs qui stockent les vaccins et médicaments sensibles à la température et les centres de santé n’auront plus de lumière.

Le nombre d'enfants à risque au Yémen est énorme : 2,5 millions d'enfants sont exposés aux maladies diarrhéiques, 1,3 million aux infections respiratoires aigües et 1,5 million sont sous-alimentés, 370 000 d'entre eux souffrent de malnutrition aiguë sévère.

L'UNICEF intensifie ses interventions, mais les besoins humanitaires sont énormes. Depuis Janvier, l'UNICEF a soutenu la vaccination de plus de 4,6 millions d'enfants contre la polio, le traitement de plus de 133 000 enfants contre la malnutrition aiguë sévère et plus de 168 000 femmes enceintes et allaitantes ont reçu un soutien pendant et après leur grossesse, y compris les connaissances pour mieux s’occuper de leurs bébés et d’elles mêmes.