Communiqué

Stoppons la transmission du VIH / sida de la mère à l’enfant !

Les 16 et 17 novembre 2011, l’Unicef France organise à Paris une conférence internationale de mobilisation à destination des acteurs de la lutte contre le VIH / sida. L’objectif : atteindre l’élimination quasi-totale de la transmission du virus des mères à leurs bébés d’ici à 2015, notamment dans les pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Unissons nous pour les enfants contre le sida !

Je donne

Stoppons la transmission du VIH / sida de la mère à l’enfant !
Agness, séropositive, a été prise en charge dans un centre spécialisé : son fils est né séronégatif !
De
À

Conférence réservée aux acteurs de la lutte contre le sida.
Une communication large sera faite en amont et en aval de la conférence.
Organisée en partenariat avec le MAEE, AFD, ANRS, Esther, Institut Pasteur, Onusida, Unitaid.

Voir le bian de la Conférence

Voir le Programme de la Conférence

Voir le Dossier de Presse de la Conférence

Voir d'autres articles sur le sida et les enfants

 

 

[Dernière info : voir le bilan de la conférence]

Chaque jour, près de 1000 enfants dans le monde sont infectés par le virus du sida au travers de leur mamans séropositives, pendant la grossesse, lors de l’accouchement ou pendant l’allaitement. Au moins la moitié d’entre eux n’atteindront pas leur deuxième année s’ils ne sont pas pris en charge.

Pourtant, l’enjeu n’est plus médical. Nous savons aujourd’hui comment empêcher la transmission du virus de la maman à son bébé. L’enjeu aujourd’hui est politique : mettre en place les moyens pour que toutes les mamans concernées et leurs enfants puissent avoir accès à cette prise en charge et à ces soins.

 

Des régions du monde où beaucoup reste à faire

 

Entre 2005 et 2010, des avancées significatives ont été réalisées en matière de lutte contre le VIH/sida -particulièrement dans les pays d’Afrique de l’Est et du Sud. On estime en effet qu’en 2009, en Afrique Australe et Orientale, 68% des femmes enceintes séropositives ont reçu un traitement ou une prophylaxie ARV pour prévenir la transmission du VIH à leur enfant. Ce chiffre n’atteint cependant que 23% en Afrique de l’Ouest et du Centre. 

La problématique spécifique du virus et de la maladie chez les enfants est globalement mieux prise en compte ; les outils thérapeutiques comme les stratégies de prise en charge existent et ont fait preuve de leur efficacité pour réduire drastiquement la prévalence du VIH/sida chez les enfants et leurs mères. Pourtant, une réelle volonté politique pour une implémentation massive et un passage à l’échelle des interventions se fait toujours attendre.

 

Une conférence basée sur l’échange d’expériences positives.
 

Dans le cadre de la campagne internationale Unissons-nous pour les enfants contre le sida,  l’Unicef France a pris l’initiative d’organiser un événement de mobilisation pour l’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, notamment dans ces régions où les résultats sont encore bien trop insuffisants. Les expériences des différents pays, en Afrique et ailleurs, montrent que les interventions pour parvenir à l’élimination de la transmission verticale (de la mère à l’enfant) du virus sont connues et existent. Les méthodes, les traitements, les médicaments sont efficaces et disponibles. Il reste à les appliquer, à faire davantage et à faire mieux.

Plus que des débats épidémiologiques et scientifiques, cet événement vise la mobilisation de la volonté politique et de ressources financières disponibles pour atteindre l’élimination réelle de la transmission verticale en 2015. En partenariat avec plusieurs institutions nationales et internationales impliquées dans la lutte contre le VIH/sida , la conférence qui aura lieu à l’Institut Pasteur à Paris réunira des chercheurs, pédiatres, gynécologues, épidémiologistes, responsables politiques et membres d’organisations internationales ou associatives, en grande partie venus des pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Placée sous le Haut patronage du docteur Françoise Barré-Sinoussi (prix Nobel de médecine en 2008), la conférence offrira également l’opportunité de faire entendre la voix d’un public francophone, souvent oublié dans les conférences internationales consacrées à ce sujet.

 

Des objectifs concrets

 

Le partage des connaissances

Les résultats attendus sont multiples. Tout d’abord, l’événement doit permettre de partager les bonnes pratiques, innovations et méthodes mises en œuvre tant en Afrique australe et orientale qu’en Afrique de l’Ouest et centrale, pouvant servir d’exemple aux pays ayant besoin d’un renforcement de leurs programmes de prévention. La conférence tentera de faire partager les axes-clés dans l’enrayement de la transmission du VIH et l’amélioration de la vie des enfants et parents séropositifs en Afrique de l’Ouest et centrale.

Définir les futurs axes de la lutte contre le SIDA en Afrique

Enfin, l’évènement permettra d’identifier les défis majeurs à surmonter dans les cinq prochaines années en Afrique de l’Ouest et du Centre et de discuter des pistes de réponse.

Ensemble, unissons-nous pour les enfants contre le sida !
 

Mots-clés :