L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
Bassam, 1 an, est examiné par le Dr Mostafa Hassan au centre de prothèses d'Aden, au Yémen, le 14 octobre 2021. ©UNICEF/UN0539887/Noman
Bassam, 1 an, est examiné par le Dr Mostafa Hassan au centre de prothèses d'Aden, au Yémen, le 14 octobre 2021. ©UNICEF/UN0539887/Noman

Yémen : le nombre d’enfants tués ou blessés continue d’augmenter

Sanna, le 12 mars 2022 – En seulement deux mois, un rapport fait état d’au moins 47 enfants tués dans plusieurs zones du Yémen.

Déclaration de Philippe Duamelle, Représentant de l’UNICEF au Yémen

« Suite à l’intensification du conflit en 2021, la violence a continué de croître cette année – et comme toujours, ce sont les enfants qui en souffrent le plus et en premier.

A peine plus de deux mois après ce début d’année, un rapport fait état de 47 enfants tués ou blessés dans différentes zones du Yémen.

Depuis que le conflit s’est intensifié au Yémen il y a près de sept ans, les Nations unies ont annoncé que près de 10 200 enfants avaient été tués ou blessés. Aujourd’hui, ce chiffre est probablement plus important.

L’UNICEF demande à toutes les parties du conflit, et à ceux qui ont le pouvoir d’intervenir, de protéger les civils où qu’ils soient. La sécurité des enfants, leur bien-être et leur protection doivent être maintenus en toutes situations.

La violence, la misère et la douleur sont devenus courants au Yémen, avec d’importantes conséquences sur des millions d’enfants et de familles. Il est grand temps qu’une solution politique durable soit mise en place afin que le peuple et les enfants puissent enfin vivre dans la paix qu’ils méritent si bien. »