UNICEF se donne l’objectif de connecter 5 millions d’écoles à internet d’ici 2030 avec le projet GIGA

Publié le 17 novembre 2020

Aujourd’hui, 3,7 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à internet. Sans accès à internet, des millions d’enfants font face à des difficultés pour apprendre, accéder à l’information et trouver un emploi. Avec GIGA, UNICEF a pour ambition de connecter 500 millions d’écoliers dans le monde à l’information, aux opportunités et aux choix.

La connectivité : un challenge global
La majeure partie des personnes « déconnectées » vit dans les pays les moins développés, dans lesquels seul 19% de la population a accès à une connexion internet. Et parmi cette population, 360 millions de personnes sont des jeunes personnes âgées de 18 à 24 ans.
Pour les jeunes, le manque d’accès à internet entraîne des difficultés dans l’éducation, dont un grande partie se fait aujourd’hui en ligne ou à distance, un manque d’informations à propos de services basiques, de même qu’une méconnaissance des compétences digitales, pourtant aujourd’hui primordiales pour s’épanouir dans le monde du travail.  

Et alors que la crise sanitaire mondiale a posé des défis sans précédent aux pays du monde entier, 1,5 milliard d’enfants à travers 190 pays ont été directement affectés par les fermetures d’écoles liées à la pandémie de Covid-19 : avec une connexion internet limitée ou inexistante, les enfants et jeunes les plus vulnérables se retrouvent sans accès à l’éducation et à l’apprentissage.

Apprentisage à distance

Avec GIGA, connecter chaque enfant à l’information et aux savoirs

GIGA connecte les écoles en quatre étapes. D’abord, un mapping permet d’identifier les disparités de connexion dans le monde et les demandes. Ensuite, les modèles de financement et de livraison sont établis en tentant de faire face aux difficultés auxquelles font face les marchés, telles que la mise en place d’infrastructures. Puis, les écoles sont connectées et les pays profitent d’infrastructures digitales grâce à des conseils et l’apport de solutions techniques. Enfin, des biens publics digitaux sont mis en place à l’échelle de chaque école (plateformes d’apprentissage en ligne, etc.).

Jusqu’aujourd’hui, GIGA a connecté plus de 800 000 écoles dans 25 pays
Le projet est aujourd’hui concentré sur plusieurs pays, afin d’en faire des acteurs accélérés de GIGA, parmi lesquels : le Kenya, le Niger, la Sierra Leone, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan, le Salvador, le Honduras, la Dominique, Sainte Lucie et Saint Vincent. En tant qu’acteurs accélérés, ces pays vont partager des outils d’éducation à distance en open source, de même de que des innovations en logiciels, systèmes d’apprentissage et contenus pour favoriser le télétravail et la télé-éducation.
Ces pays travailleront aussi avec des partenaires des secteurs de la télécommunication et de la connectivité afin d’utiliser leurs services et réseaux pour connecter les écoles. Enfin, dans ces pays, des packagings financiers pour la connectivité nationale  seront créées, en plus d’un soutien dans la recherche des partenaires financiers.

Ce n’est qu’en travaillant ensemble que le projet de connecter 5 millions d’écoles à internet peut devenir une réalité. Gouvernements, entreprises, experts : GIGA a besoin de votre soutien.