Bangladesh : des milliers de réfugiés rohingyas touchés par un incendie dans le camp de Cox's Bazar

Publié le 11 janvier 2022

Déclaration de Sheldon Yett, représentant de l'UNICEF au Bangladesh, sur l'incendie dans le camp de réfugiés Rohingya de Cox's Bazar, au Bangladesh.

Dhaka, le 11 janvier 2022 – « L'UNICEF est profondément attristé et se tient aux côtés des milliers de réfugiés rohingyas touchés par l'incendie qui a éclaté dans les camps de réfugiés le 9 janvier à Cox's Bazar, au Bangladesh.

L'incendie qui a balayé le camp 16 a brûlé 300 abris et en a endommagé 500 autres. La communauté d'accueil proche du camp a également été touchée. Deux centres d'apprentissage soutenus par l'UNICEF pour les enfants réfugiés rohingyas et près de 200 installations WASH ont été endommagés.

Aucune victime n'a été signalée et les personnes déplacées par l'incendie ont trouvé refuge dans les camps voisins. Sept enfants qui ont été blessés dans l'incident reçoivent l'assistance médicale nécessaire.

L'UNICEF et les organisations partenaires travaillent sur le terrain depuis dimanche soir pour répondre aux besoins immédiats et urgents des enfants et des familles. Il s'agit notamment de nourriture, d'eau, d'assainissement, de vêtements et d'abris pour les familles touchées qui ont perdu leurs biens dans l'incendie.

Notre préoccupation est maintenant d'assurer la sûreté, la sécurité et la protection des enfants qui ont été déplacés des abris à cause de l'incendie et d'éviter d'autres risques potentiels en cette période de crise.

Assurer la sécurité et la protection des enfants

L'UNICEF et ses partenaires se sont engagés à faire en sorte que les enfants soient protégés des risques sanitaires et des blessures, et qu'ils reçoivent le soutien psychosocial nécessaire. Nous avons commencé à mettre en place des bureaux d'aide aux enfants dans la zone touchée, et deux enfants non accompagnés qui avaient été séparés ont été réunis avec leurs familles grâce à nos efforts.

Nous restons également vigilants pour prévenir d'autres risques pour les enfants de la région, notamment le travail des enfants pour la collecte des débris et les travaux de construction.

Les centres d'apprentissage et le matériel pédagogique détruits étaient essentiels pour permettre aux enfants réfugiés rohingyas d'apprendre en toute sécurité. Les partenaires déploient tous leurs efforts pour que les centres puissent reprendre leurs activités le plus rapidement possible.

L'UNICEF a également commencé à réparer les puits, les latrines, les sanitaires et les robinets endommagés dans les zones touchées.

Nous remercions les autorités locales, les intervenants de première ligne et tous les partenaires dont le travail inlassable a permis de maîtriser l'incendie. »