L’INNOVATION AU SERVICE DE L’UNICEF

Publié le 06 décembre 2022

Aujourd’hui, près d'un enfant sur quatre vit dans un pays touché par une crise humanitaire, et près de 50 millions ont dû fuir leur foyer pour survivre. Face aux graves aléas du réchauffement climatique, à l’urbanisation incontrôlée, la pauvreté s’accroit et nous devons nous adapter. La constante évolution des nouvelles technologies nous permet aujourd’hui de créer des solutions en réponse aux besoins induits des enfants.

À travers son bureau dédié à l’innovation, l’UNICEF a créé le Venture Fund, premier fonds de capital-risque de l'ONU pour investir dans les biens publics numériques, soutenant la capacité interne de l'UNICEF et la dynamique entrepreneuriale des pays où l’UNICEF déploie ses programmes. Lancé en 2016, le Fonds Venture est spécifiquement conçu pour financer des technologies d’Open Source au stade embryonnaire permettant d’aider les enfants et les communautés vulnérables. A ce jour, on compte 113 investissements dans 67 pays.

En 2022, l’UNICEF a lancé un appel à projets en faveur des solutions basées sur la blockchain, amplifié par le Startup Challenge de VivaTech, le plus grand événement consacré à l'innovation technologique et aux start-ups en Europe qui aura lieu à Paris du 15 au 18 juin prochain.

Les domaines d'intérêt de l'UNICEF pour ce défi comprennent l'amélioration de la responsabilité et de la transparence des services et des paiements, des nouveaux modèles de financement ainsi que des nouvelles initiatives donnant aux jeunes les moyens de s'engager activement dans ces nouveaux modèles et systèmes.

Avec cet appel à projets, le fond Venture d’UNICEF, en collaboration avec Giga, cherche à réaliser jusqu'à l’équivalent de 100 000$ d'investissements en crypto-monnaie, afin de fournir un financement et un mentorat aux start-ups sélectionnées qui auront un impact positif dans la société.

L’innovation au cœur du travail de l’UNICEF

Le bureau Innovation de l'UNICEF explore les technologies, telles que la blockchain, susceptibles d'avoir un impact positif sur les enfants et les jeunes dans le monde. L’objectif ? Permettre d’associer les défis d'aujourd'hui aux solutions de demain, innover aux côtés des jeunes pour faire face aux problématiques les plus saillantes auxquelles ils sont confrontés.

Les conséquences du changement climatique, l'apprentissage à distance ou encore les crises humanitaires font partie des questions majeures auxquelles l’UNICEF tente de répondre en utilisant la blockchain. Elle est en effet un formidable outil pour améliorer la prestation de services et la mise en œuvre de politiques. Elle permet d’impliquer activement les jeunes et améliorer l'équité dans l'accès à la connectivité et au monde numérique, ou encore, d’accroître et améliorer les flux de financement pour des populations vulnérables à travers le monde.

Les solutions basées sur la blockchain permettent à l’UNICEF de repenser la façon dont les problèmes sont résolus permettant :
1) Une meilleure transparence et plus d’efficacité dans les systèmes, par exemple lorsque plusieurs

2) Une meilleure coordination des données entre plusieurs parties. Qu'il s'agisse de partager la connectivité Internet (comme dans le cas de W3 Engineers), d'inciter une communauté à prendre des mesures positives (comme avec les tolkens Boost) ou bien d'effectuer des paiements via la crypto-monnaie (comme le CryptoFund de l'UNICEF), la blockchain peut servir de moyen de paiement pour le faire.

3) La blockchain permet de réévaluer les systèmes traditionnels tels que les organisations et les communautés, et de repenser de nouvelles façons de s'engager et/ou de fonctionner pour être plus efficaces et inclusifs (comme par exemple le projet UNICEF Digicus mené avec l'UNICEF Kazakhstan).

Une multiplicité de projets innovants pour aider les enfants
L’UNICEF utilise l’innovation dans tous ses domaines d’intervention. Lors des situations d’urgence dues au déplacement de populations, au changement climatique et aux catastrophes naturelles l’UNICEF utilise la data pour trouver des nouveaux moyens plus rapides d'analyser les besoins des populations vulnérables pour investir au mieux les ressources.

A Madagascar et en Ethiopie, pour répondre à la situation de crise liée à la sècheresse, le projet More Water More Life a permis de faire une cartographie des eaux souterraines à l'aide de données satellitaires. Grâce à cette technologie innovante, les taux de réussite des forages ont presque doublé en Éthiopie, passant de 50 % à 92 %. Cela a directement amélioré l'accès à l'eau pour 1,2 million de personnes, dont 740 000 enfants.

En ce qui concerne l’éducation, le bureau d’Innovation de l’UNICEF travaille actuellement sur la construction d’un outil utilisant des images satellites en haute résolution pour cartographier toutes les écoles du monde. Les données générées et visualisées via une plate-forme en ligne aideront à identifier les lacunes et les besoins d'information, aideront les gouvernements nationaux à optimiser leurs systèmes éducatifs et permettront de mesurer les vulnérabilités existantes.

Ceux-ci sont juste quelques exemples des projets, découvrez-en plus sur l’innovation à l’UNICEF: https://www.unicef.org/innovation/