Canicules et vagues de chaleur : la santé des enfants en souffre

Publié le 27 juin 2019

Le réchauffement climatique constaté ces dernières années a un impact direct sur les enfants, bien plus vulnérables que les adultes face aux hausses de températures.

Les vagues de chaleur et les épisodes de canicule sont de plus en plus fréquents à travers le monde. Cela a un effet direct sur la santé des enfants car leur organisme met plus de temps que celui des adultes pour s’adapter à la chaleur. Une étude menée dans les années 90 au Pérou démontre cela avec acuité. Le phénomène El Niño a fait grimper les températures cinq degrés au-dessus de la normale à Lima. On a recensé une hausse de 200% des hospitalisations d’enfant.

Les enfants très vulnérables à la chaleur

Les tout-petits sont particulièrement sensibles. Les nourrissons et les enfants en bas âge sont plus susceptibles de souffrir, voire de mourir, à cause d’un coup de chaleur car leur corps n’a pas encore les capacités nécessaires pour réguler sa température. Certaines bactéries se développent également encore plus vite à la faveur de la chaleur et elles mettent donc en difficulté les défenses immunitaires des plus vulnérables.

Les symptômes liés à la chaleur que l’on constate le plus souvent sont des irritations – fréquentes chez les jeunes enfants – des crampes et de la fatigue. Les enfants et les adolescents souffrant de maladies chroniques comme des difficultés respiratoires, par exemple, sont encore plus sensibles aux pathologies liées à la chaleur. Les risques sont évidemment accrus quand un enfant est pauvre, n’a pas accès à une alimentation suffisante, à de l’eau potable et à des services d’hygiène, s’il est orphelin ou vit à la rue.

Les fortes chaleurs et les canicules affectent tous les enfants, même dans les pays à climat tempéré. Pour remédier aux problèmes que cela cause, UNICEF intervient dans le domaine de la protection : cela consiste à fournir des vêtements adaptés, un abri et de l’eau pour assurer un niveau d’hydratation suffisant. Nous préconisons aussi d’éduquer les plus jeunes à gérer les épisodes de chaleur pour qu’ils puissent y faire face en étant préparés.

Soutenir nos actions