Ces briques en plastique qui changent la vie des enfants en Côte d’Ivoire

Publié le 01 août 2019

En Côte d’Ivoire, UNICEF construit des écoles avec des briques en plastique issues des déchets : la scolarisation s’accroît, l’environnement est moins pollué et la santé des enfants s’améliore.

Pour le Dr. Aboubacar Kampo, le représentant d’UNICEF en Côte d’Ivoire, l’un des problèmes majeurs actuellement, c’est le manque de salles de classe pour que les enfants puissent être scolarisés. « Soit ces classes n’existent pas, soit elles sont bondées, ce qui rend tout apprentissage difficile et pénible », explique-t-il. Il faudrait construire plus de 15 000 salles de classe pour accueillir dans des conditions satisfaisantes les enfants du pays. UNICEF contribue à atteindre cet objectif en construisant 500 salles de classe au cours des deux prochaines années.

Des élèves profitent de leur nouvelle salle de classe, bâtie à partir de briques en plastique

Un progrès environnemental

Ces salles seront bâties de façon innovante avec des briques en plastique. En partenariat avec l’entreprise Conceptos Plasticos, UNICEF recyclera des déchets plastiques pour édifier les écoles de demain en Côte d’Ivoire. Ce projet permettra de recycler 9600 tonnes de plastique chaque année et de fournir des emplois à des femmes qui vivent pour l’heure dans la précarité. Cette avancée réduira aussi la quantité de déchets entassés dans les quartiers défavorisés. Rien qu’à Abidjan, 280 tonnes de plastique finissent à la poubelle chaque jour et on n’en recycle que 5%. La pollution engendrée par ces déchets est à l’origine de 60% des cas de malaria, de diarrhée et de pneumonie chez les enfants.

Des femmes trient des déchets plastiques dans une décharge à Abidjan

Une chance pour chaque enfant

Des changements positifs de grande ampleur seront obtenus avec ces écoles : « Pour la première fois, des enfants qui vivent dans des quartiers pauvres vont pouvoir aller à l’école et se rendre dans des salles de classe sans être une centaine dans la salle, se réjouit le Dr. Aboubacar Kampo. Des enfants qui ont toujours cru qu’il n’y avait pas de place pour eux à l’école pourront apprendre et faire des progrès dans des salles propres et neuves. » Ces briques en plastique ont en plus l’avantage d’être ignifugées, de coûter 40% moins cher que des matériaux classiques tout en étant 20% plus légères. Imperméables et durables, elles assurent une bonne isolation et résistent bien au vent.

>>> Thierry Beccaro visite une école en briques de plastique en Côte d'Ivoire

Neuf salles de classes ont déjà été construites à Gonzagueville, Divo et Toumodi, prouvant la viabilité de cette nouvelle méthode. D’autres pays de la région s’intéressent à cette innovation qui pourrait changer la donne. « Il ne s’agit pas seulement de gérer des déchets et de créer un nouveau projet d’infrastructure scolaire, insiste la directrice générale d’UNICEF Henrietta Fore. C’est une métaphore : on transforme littéralement le problème majeur que représentent les déchets pastiques en briques pour l’éducation des futures générations. »

J'aide UNICEF à améliorer l'éducation des enfants. Je fais un don.

Une fillette assiste à la construction dune école en briques de plastique à Sakassou

 

Soutenir nos actions