Covid-19 en Afrique : faire face aux conséquences dévastatrices de la pandémie

Publié le 10 avril 2020

Le continent africain risque aujourd’hui d’être parmi les plus touchés par la pandémie de Covid-19, dont les conséquences pourraient être dévastatrices. Arrêts des campagnes de vaccination, fermeture des écoles, pertes de revenus… Le Covid-19 expose les enfants les plus vulnérables et les femmes enceintes à un risque de propagation de maladies comme la polio ou le tétanos, à l’anxiété ou encore à la violence. Face à cette menace inédite, le soutien de la communauté internationale est plus que jamais crucial.

La pandémie de Covid-19 continue de se propager et le nombre de pays touchés en Afrique augmente de jour en jour. Après le Nigéria et le Sénégal, premiers pays ayant annoncé la présence de personnes infectées par le virus sur leurs territoires, plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, dont la République démocratique du Congo, la Guinée équatoriale, le Gabon, la Gambie, la Guinée, le Libéria, la Mauritanie et le Niger, ont aussi signalé des cas de Covid-19.

Le virus se propage à grande vitesse sur le continent en raison du manque d’infrastructures sanitaires et d’accès à l’eau potable dans certaines régions, qui rendent impossible la pratique de gestes barrières essentiels comme le lavage de mains. La situation est telle qu’en République démocratique du Congo, par exemple, plus de 3 millions d’enfants ont des besoins sanitaires vitaux non satisfaits. En plus de cette situation sanitaire, dans le même pays, 9 millions d’enfants – soit près d’une personne de moins de 18 ans sur cinq – est en attente d’une aide humanitaire.

La situation est alarmante. L’Afrique enregistre cette semaine sont 10 000e cas de Covid-19 et 51 des 54 pays du continent africain sont touchés, le dernier pays en date ayant confirmé un cas sur son territoire étant le Soudan du Sud. Et elle pourrait se dégrader rapidement, comme c’est le cas au Sénégal où le nombre de personnes infectées est passé de 1 à plus de 200 en un mois. En février dernier la sonnette d’alarme avait déjà été tirée par Bill Gates, qui avait déclaré que le CoVid-19 en Afrique serait « plus grave qu’en Chine » et pourrait causer la mort de plus de 10 millions de personnes.

 

Une crise aux multiples conséquences pour les enfants

Les conséquences de la pandémie risquent d’être dévastatrices pour des millions de personnes en Afrique, dont les enfants les plus vulnérables. Les mesures mises en place pour arrêter la propagation du virus peuvent avoir pour conséquence de priver de revenus des millions de familles dont la survie dépend de l’économie informelle. La fermeture des écoles et la perte de revenus des parents représentent une menace pour les enfants les plus vulnérables du continent.

A la mi-mars, 30 millions d’enfants et plus de 420 000 enseignants étaient privés d’accès à l’école à cause du Covid-19 en Afrique de l’Ouest. Or, lorsque les écoles sont fermées, un nombre important d’enfants et d’adolescents est davantage exposé à la violence sexuelle et physique, au travail forcé, à l’anxiété, au mariage forcé et aux grossesses précoces. Dans de nombreux pays, l’école est synonyme d’apprentissage mais aussi d’accès à l’eau, à l’hygiène et à des services de santé.

En effet, la crise sanitaire actuelle menace les services de santé basiques qui, pour des mesures de protection ou par faute de moyens, risquent de ne plus être assurés. Depuis l’arrivée du virus sur le continent les taux de couverture vaccinale, qui étaient déjà faibles, ont sévèrement chuté. Leur arrêt représente un risque de propagation de maladies évitables comme la polio ou le tétanos. Sans ces services de santé et programmes de vaccination, des milliers des enfants sont en danger, comme en République Démocratique du Congo où la population doit faire face à des épidémies de rougeole et de choléra, en plus de la pandémie de Covid-19.

UNICEF, plus que jamais présent sur le terrain

Face au Covid-19, UNICEF a déjà mis en place plusieurs actions de terrain dans le monde entier. En Afrique, UNICEF agit auprès des communautés par une prévention et une sensibilisation sur les gestes essentiels de protection. Au Niger et au Cameroun, par exemple, plus de 43 millions de personnes ont pu bénéficier, via la télévision et la radio, de messages d’éducation en matière de santé et d’hygiène faisant la promotion du lavage de mains et des gestes clés de protection contre les infections.

Les actions d’UNICEF sur le continent africain permettront également l’installation de points d’accès à l’eau et d’infrastructures sanitaires afin de prévenir la propagation du virus dans plusieurs pays et  de protéger les enfants les plus vulnérables face à cette crise. Ainsi, au Cameroun, 1 million de personnes pourront bénéficier de kits d’assainissement et d’hygiène et 30 écoles et centres de santé seront équipés d’installation sanitaires. Des équipements de protections individuelles (gants, blouses, lunettes et masques) vont aussi être acheminés pour permettre la protection du personnel soignant.

 

Mais les actions d’UNICEF ne s’arrêtent pas là. La fermeture des écoles, la perte de revenus de certains parents et la maladie peuvent être source d’anxiété, de stress et de dépression. Pour cette raison, UNICEF travaille pour apporter un soutien psychologique et psychosocial aux enfants, ainsi qu’une aide spécialisée pour les femmes enceintes. Enfin, UNICEF travaille sur des outils d’apprentissage à distance, pour que chaque enfant puisse apprendre malgré la fermeture des écoles.

Nous devons agir maintenant

Pour répondre au plus vite à l’urgence que représente la pandémie de Covid-19 , UNICEF a lancé un plan mondial de réponse humanitaire. L’objectif de cet appel aux dons de 656,1 millions de dollars est de venir en aide aux enfants, à leur famille et aux soignants dans plus de 90 pays. C’est un appel historique pour UNICEF qui, pour la première fois de son histoire, agit sur tous les continents et se mobilise aux quatre coins du monde face à une urgence qui nous concerne tous.

Dans cette situation inédite, les enfants les plus vulnérables ont plus que jamais besoin de notre soutien. Nous travaillons sans relâche afin de leur apporter une aide psychologique, un accompagnement social, sanitaire et une continuité pédagogique pour les enfants du monde entier.

Soutenir nos actions