COVID-19 : UNICEF va diriger l’achat et l’approvisionnement de vaccins

Publié le 07 septembre 2020

UNICEF va diriger l’achat et l’approvisionnement de vaccins contre la COVID-19 dans le cadre d’une opération d’une ampleur et d’une rapidité jamais égalées. UNICEF travaillera avec des producteurs et des partenaires afin de faciliter l’achat de doses de vaccin contre la COVID-19 ainsi que l’expédition, la logistique et le stockage de ces vaccins pour le compte de la Facilité COVAX.

New York/Copenhague, le 4 septembre 2020 – UNICEF dirige les efforts d’achat et d’approvisionnement de vaccins contre la COVID-19 dans ce qui pourrait devenir l’opération la plus importante et la plus rapide d’achat et d’approvisionnement de vaccins jamais menée. Cette opération s’inscrit dans le plan de vaccination mondiale de la Facilité de financement pour l’accès universel aux vaccins contre la COVID-19 (Facilité COVAX) dirigée par Gavi, l’Alliance du vaccin.

Face à la présence de plusieurs candidats-vaccins prometteurs, UNICEF, en collaboration avec le Fonds autorenouvelable de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), dirigera les opérations d’achat et d’approvisionnement de doses de vaccin contre la COVID-19 pour le compte de la Facilité COVAX au profit de 92 pays à revenu faible et intermédiaire de la tranche inférieure dont les achats de vaccin seront soutenus par le mécanisme au titre de la Garantie de marché de Gavi pour les vaccins contre la COVID-19 (AMC Covax). Les deux entités dirigeront également les efforts de régulation des réserves pour les situations d’urgence humanitaire. UNICEF assumera en outre la coordination des achats afin de soutenir les achats de 80 pays à revenu plus élevé qui ont exprimé leur volonté de souscrire à la Facilité COVAX et qui financeraient les vaccins avec leurs ressources publiques.

Le vaccin contre la COVID-19, une quête collective

UNICEF entreprendra ces efforts en étroite collaboration avec l’OMS, Gavi, la CEPI, l’OPS, la Banque mondiale, la Fondation Bill et Melinda Gates et d’autres partenaires. La Facilité COVAX est ouverte à tous les pays dans l’objectif de veiller à ce qu’aucun pays ne se trouve dans l’impossibilité de se procurer l’un des futurs vaccins contre la COVID-19.

« Il s’agit d’un partenariat entre des gouvernements, des producteurs et des partenaires multilatéraux qui exige la contribution de tous pour remporter cette bataille décisive contre la pandémie de COVID-19 », indique Henrietta Fore, directrice générale d’UNICEF. « UNICEF contribue à cette quête collective d’un vaccin en tirant parti de ses compétences uniques en matière d’approvisionnement en vaccins afin de veiller à ce que tous les pays puissent jouir d’un accès sûr, rapide et équitable aux premières doses lorsqu’elles seront disponibles. »

UNICEF est le plus grand acheteur individuel de vaccins au monde. Tous les ans, l’organisme achète plus de 2 milliards de doses de vaccins afin de soutenir les efforts de vaccination systématique et de riposte aux épidémies de près de 100 pays. C’est le principal partenaire d’approvisionnement de Gavi, l’Alliance du vaccin, qui a fourni des vaccins qui sauvent des vies à plus de 760 millions d’enfants au cours des 20 dernières années, évitant ainsi plus de 13 millions de décès. UNICEF mettra à profit son influence sur le marché et son expertise en matière d’achat pour coordonner l’achat et l’approvisionnement de vaccins contre la COVID-19 pour la Facilité COVAX. Cela pourrait potentiellement doubler le volume global d’achats de vaccins de l’organisme sur la seule année 2021.

Une nouvelle collaboration mondiale révolutionnaire

En réponse à l’appel à manifestation d’intérêt émis en juin par UNICEF pour le compte de la Facilité COVAX, 28 producteurs disposant de capacités de production dans 10 pays ont partagé leur plan de production annuelle de vaccins contre la COVID-19 jusqu’en 2023. À en croire les délais avancés par les producteurs entre le développement et la production du vaccin, il pourrait s’agir du processus le plus rapide de l’Histoire, tant sur le plan scientifique que de la production.

Selon une évaluation du marché réalisée par UNICEF en compilant des informations soumises par des producteurs de vaccins et des données publiques, les producteurs sont disposés à produire collectivement des quantités sans précédent de vaccin au cours des 12 à 24 prochains mois. Cependant, ils ont signalé que les investissements nécessaires pour soutenir une production de doses à si grande échelle dépendraient fortement, entre autres choses, de l’issue favorable des essais cliniques, de la mise en place de garanties d’achat, de la confirmation des financements et de la simplification des processus de réglementation et d’homologation.

Cette évaluation montre également que les producteurs se montrent réceptifs au concept et aux objectifs de la Facilité COVAX, qui constitue un pilier du dispositif Accélérateur ACT, une nouvelle collaboration mondiale révolutionnaire visant à accélérer la production et la répartition équitable de produits de diagnostic, de traitements et de vaccins contre la pandémie de COVID-19 dans tous les pays, et ce, quel que soit leur niveau de revenu.

La prochaine étape décisive consistera à veiller à ce que les pays qui financeront eux-mêmes le vaccin souscrivent à la Facilité COVAX avant le 18 septembre, ce qui permettra au mécanisme d’appuyer dès maintenant, au moyen de garanties d’achat, des investissements à risque visant à accroître les capacités de production à grande échelle.

Mettre fin à la phase la plus grave de la pandémie

En cours d’élaboration par l’OMS, le cadre d’allocation de la Facilité COVAX déterminera les modalités de répartition des vaccins contre la COVID-19 achetés par UNICEF, l’OPS et d’autres acheteurs travaillant pour le compte des pays bénéficiaires au titre de la Facilité. L’allocation des premières doses devrait permettre aux pays de vacciner les professionnels de la santé et les travailleurs sociaux. La répartition des vagues suivantes devrait ensuite permettre aux pays participants de vacciner les populations à haut risque de contracter une forme grave de la COVID-19.

« UNICEF, qui nous a aidés à fournir des vaccins vitaux à plus de la moitié de la population mondiale, s’est imposé comme un partenaire essentiel de l’Alliance au cours des deux dernières décennies », indique Dr Seth Berkley, PDG de Gavi. « Son expertise et son expérience seront importantes pour garantir que le dispositif COVAX – en tant qu’effort mondial d’achat et d’approvisionnement de vaccins sûrs et efficaces contre la COVID-19, dans des délais accélérés et à une échelle sans précédent – peut protéger les populations les plus à risque, où qu’elles soient dans le monde. Ensemble, nous pouvons mettre fin à la phase la plus grave de cette pandémie, notamment ses effets dévastateurs sur les individus, les communautés et les économies. »

En collaboration avec des partenaires et des gouvernements locaux, UNICEF, Gavi, l’OMS et l’OPS ont entamé un travail de préparation crucial afin de s’assurer que les pays seront prêts à procéder à la vaccination. Cela implique notamment :

  • De travailler avec des fabricants de dispositifs afin de planifier la disponibilité de matériel d’injection sûr et de réunir les conditions nécessaires au maintien de la chaîne du froid pour les vaccins ;
  • D’élaborer des orientations en collaboration avec l’OMS et préparer des formations visant à soutenir les politiques de vaccination et les bonnes pratiques en matière de manipulation, de stockage et de distribution des vaccins ;
  • De travailler avec des producteurs afin de mettre au point des solutions de transport et des solutions logistiques afin d’acheminer le plus rapidement et le plus sûrement possible les doses de vaccin vers les pays bénéficiaires une fois l’allocation effectuée ;
  • D’aider les pays à planifier l’administration du vaccin, notamment à cibler les populations les plus à risque et à trouver des solutions de transport et de stockage sur le lieu d’administration ;
  • D’intensifier la collaboration avec la société civile et d’autres partenaires locaux afin de veiller à ce que les populations soient bien informées du processus de vaccination contre la COVID-19 et de mettre en place des mesures visant à accroître la confiance du public et à lutter contre les fausses informations entourant les vaccins contre la COVID-19.