L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
Le 10 février 2022, dans l'est de l'Ukraine, Nastia, 16 ans et sa jeune sœur visitent l'école vide où Nastia était autrefois élève. ©UNICEF/UN0597402/Filippov

Ukraine : appel pour une suspension des hostilités

New York, le 28 février 2022 – Déclaration de la directrice générale de l’UNICEF, Catherine Russel, appelant à une suspension des hositilités pour mener une action humanitaire urgente en Ukraine.

« La situation des enfants pris dans le conflit en Ukraine s’aggrave de minute en minute.

Nous recevons des rapports faisant état d’hôpitaux, d’écoles, d’installations hydrauliques et sanitaires ainsi que d’orphelinats en feu. Les armes explosives dans les zones habitées et les restes explosifs de guerre sont des dangers réels et actuels pour les enfants d’Ukraine.  

Des enfants ont été tués. Des enfants ont été blessés. Et des enfants sont profondément traumatisés par les violences qui les entourent.

Nous appelons à la suspension des opérations militaires en cours en Ukraine. Une telle suspension permettrait à l’aide humanitaire d’atteindre les personnes isolées après cinq jours de frappes aériennes intenses et de combats terrestres acharnés dans tout le pays. Cela permettrait également aux familles vivant dans les zones les plus affectées de se procurer de la nourriture et de l’eau, de recevoir des médicaments et partir en quête de sécurité.

Nous réitérons notre appel à toutes les parties pour qu’elles protègent les civils et les infrastructures civiles – et qu’elles respectent toutes les obligations légales et morales pour garder les enfants hors de la ligne de feu.   

Nous devons protéger tous les enfants d’Ukraine. Maintenant. Ils ont besoin de paix. »