Enfants soldats : fichez leur la paix !

Publié le 29 juin 2004 | Modifié le 24 décembre 2015

Définition

Est appelé « enfant soldat » toute personne de moins de 18 ns qui :

  • est enrôlée dans les forces armées non gouvernementales ;
  • est enrôlée dans les troupes armées non gouvernementales ;
  • participe directement ou indirectement à des combats ;
  • reçoit une formation militaire dans des écoles spécialisées sans aller forcément au combat.

Chiffres

  • Au moins 300.000 enfants combattraient activement dans une trentaine de pays (plus de 120.000 pour l'Afrique subsaharienne).
  • Dans les 10 dernières années, on estime que pendant les guerres :
  • 2millions de jeunes de moins de 18 ans sont morts ;
  • au moins 10 millions d'enfants ont vécu des scènes de guerre ou ont été témoins d'atrocités ;
  • plus de 6 millions d'enfants ont été blessés ;
  • plus de 14 millions sont devenus des sans-abri ;
  • plus de 5 millions d'enfants ont été obligés de se réfugier dans des camps ;
  • plus de 1 million d'enfants ont été séparés de leur famille ;
  • 90% des pertes humaines pendant les guerres sont des civils, dont plus d'un tiers sont des enfants.

Actions de l'UNICEF

L'UNICEF protège les enfants en période de conflit depuis des années en Afghanistan, au Libéria, en République démocratique du Congo et dans bien d'autres pays concernés par le drame des enfants soldats.

L'action de l'UNICEF vise :

  • la démobilisation et l'identification des enfants ;
  • le « traçage » de la famille, la recherche de la famille et de la communauté ;
  • la réintégration sociale et la préparation au retour des jeunes et de la communauté ;
  • le soutien aux communautés concernées (enseignement, eau et soins de santé) ;
  • le suivi des jeunes après leur réintégration au sein de leur communauté.

Pour mettre fin à l’enrôlement des enfants, l'UNICEF recommande :

  • Faire ratifier le Protocole facultatif concernant la participation des enfants à des conflits armés et autres instruments législatifs relatifs à la protection des enfants pendant les conflits armés ;
  • Garantir une législation nationale en accord avec les normes internationales ;
  • Offrir à tous les soldats, gouvernementaux et autres, une formation sur les droits de l’enfant, promouvoir des alternatives non-violentes pour que garçons et filles puissent faire avancer la cause de leur peuple ou de leur communauté ;
  • Développer des stratégies de prévention pour diminuer l’importance des facteurs qui incitent les enfants à s’enrôler « de leur plein gré ».
  • Garantir la participation des enfants touchés par les conflits armés, y compris les enfants-soldats, à toutes les activités programmatiques, de recherche ou de plaidoyer.

Soutenir nos actions