L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
Une fille et un garçon palestiens récupèrent des objets à l'intérieur de leur maison endommagées après avoir été pris pour cible dans la ville de Gaza. © UNICEF/UN0464421/El Baba
Une fille et un garçon palestiens récupèrent des objets à l'intérieur de leur maison endommagées après avoir été pris pour cible dans la ville de Gaza. © UNICEF/UN0464421/El Baba

Gaza : après trois jours de violence, un cessez-le-feu est finalement instauré

Amman, le 8 août 2022 – Déclaration d’Adele Khodr, directrice régionale de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

« L’UNICEF se félicite du cessez-le-feu dans la bande de Gaza et en Israël après trois jours de fortes violences.

Quinze enfants ont été tués et 150 auraient été blessés dans la bande de Gaza, ainsi que 14 enfants auraient été blessés en Israël. Lorsque la violence fait rage, ce sont les enfants qui en paient le prix. Au-delà de ces chiffres, il y a de jeunes vies. Beaucoup d’entre elles ont été fauchées.

L’impact de ces escalades est énorme, et se poursuit même après la mise en place d’un cessez-le-feu, affectant la capacité des enfants à réaliser leurs droits et continuant à exposer les enfants et les familles à des risques.

Pour beaucoup d’enfants, il s’agit du cinquième conflit qu’ils ont vécu

Pour de nombreux enfants, il s’agit du cinquième conflit qu’ils ont vécu au cours des 15 dernières années. De nombreux enfants vivent déjà avec l’impact psychologique à long terme d’une exposition continue à la violence.

En raison du manque de carburant, l’approvisionnement en électricité dans la bande de Gaza a été réduit à seulement quatre heures par jour, ce qui affecte les services essentiels et vitaux. Cela inclut l’approvisionnement en eau à partir de puits et d’usines de désalinisation, ce qui soulève des inquiétudes quant à la disponibilité d’une eau saine et propre. Nous nous félicitons de la livraison de carburant de ce matin et appelons à davantage de livraisons humanitaires cruciales dans la bande de Gaza.

Les enfants doivent retourner à l’école le plus rapidement possible

L’UNICEF est sur le terrain pour livrer, avec ses partenaires, des fournitures sanitaires d’urgence, suffisamment pour atteindre plus de 50 000 personnes affectées. Nous fournissons un soutien psychosocial ainsi qu’en en santé mentale, et nous nous efforçons d’orienter les enfants et les familles vers les services de protection disponibles, le cas échéant. L’UNICEF travaille avec ses partenaires pour que tous les enfants puissent retourner à l’école en toute sécurité à la fin du mois d’août.

L’UNICEF appelle une fois de plus toutes les parties à trouver une solution politique et pacifique à long terme à ce conflit qui dure depuis des décennies, pour le bien de tous les enfants et de leur avenir. »