Irak : augmentation alarmante du nombre d'enfants tués et blessés par des engins explosifs

Publié le 26 août 2021

Déclaration de Sheema Sen Gupta, représentante d'UNICEF en Irak

Bagdad, le 26 août 2021 – « UNICEF est profondément préoccupé par les décès signalés d'un enfant de 10 ans, le 24 août à Diyala, suite à la détonation d'un engin explosif de guerre, et d'un enfant de 11 ans, le 25 août, dans le village de Muradiya, au sud de Baquba, suite à l'explosion d'un engin explosif artisanal.

Malheureusement, il ne s'agit pas de pertes isolées de vies innocentes. UNICEF exprime son inquiétude face à l'augmentation du nombre de décès et de blessures d'enfants dus aux mines terrestres et aux engins explosifs de guerre en Irak au cours des derniers mois. Entre janvier et août 2021, l'ONU a enregistré la perte de la vie de 35 enfants à cause des engins explosifs dans tout le pays, et 41 autres ont été mutilés. Cela représente une augmentation alarmante du nombre de victimes parmi les enfants par rapport à 2020, année où l'ONU a vérifié le meurtre de 6 enfants et la mutilation de 12 enfants pour la même période à cause des engins explosifs de guerre et des mines terrestres.

Eduquer au risque des munitions explosives

La sécurité des enfants doit rester la préoccupation principale dans tous les contextes. Les mines terrestres et les engins explosifs de guerre font souvent des victimes parmi les civils, les enfants étant les plus vulnérables. Les enfants étant plus petits que les adultes, ils sont plus susceptibles de subir tout l'impact de l'explosion et donc de mourir ou d'être gravement blessés.

UNICEF demande instamment à toutes les parties de redoubler d'efforts pour éliminer les mines et les munitions non explosées existantes, promouvoir l'aide aux victimes et faire respecter le droit des enfants à un environnement sûr et protecteur.

UNICEF exhorte également le gouvernement irakien et la communauté des donateurs à soutenir l'intensification et la mise en place d'activités d'éducation au risque des munitions explosives afin que les enfants et les autres membres de la communauté reçoivent ces formations dans les écoles et les communautés de toutes les zones précédemment affectées par le conflit en Irak. »