La Tanzanie est le plus grand pays d'accueil de réfugiés d'Afrique

Publié le 21 décembre 2005 | Modifié le 31 mars 2016

Depuis plus d'une décennie, la Tanzanie est le pays d'Afrique qui accueille le plus de réfugiés. L'UNICEF, en coopération avec d'autres agences de l'ONU et des organisations non gouvernementales, leur apporte une aide dans les domaines de la protection de l'enfance, de la santé et de l'alimentation, de l'éducation.

Même si la situation dans les camps est relativement calme, il ne faut pas oublier à quel point les enfants sont vulnérables en raison de leur statut de réfugiés. La tension et l’instabilité sont permanentes dans la mesure où les réfugiés attendent le retour dans leur pays. Les moindres changements politiques incitent les enfants à quitter l’école par anticipation de leur rapatriement ou à se rallier à des forces armées. Pour stabiliser ces enfants, l’UNICEF et ses partenaires s’efforcent de fournir une éducation de qualité et de les faire participer à des activités dans des centres pour enfants et pour adolescents, ce qui n’est pas toujours facile en raison du niveau élevé de « turn over » des enseignants et des éducateurs.

Santé et nutrition
Dans les camps de réfugiés, plus de 70 000 femmes enceintes ou allaitant et plus de 100 000 enfants de moins de cinq ans bénéficient de soins de santé et de programmes alimentaires soutenus par l’UNICEF. L’UNICEF est responsable de la santé infantile et maternelle tandis que le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) appuie les services de santé destinés aux autres catégories de réfugiés. Ces efforts ont notamment permis de maintenir les taux de mortalité infantile et maternelle et les taux de malnutrition en deçà des taux nationaux et de les maintenir dans les standards internationaux.

Education
L’UNICEF a fourni du matériel scolaire d’enseignement et d’apprentissage à 130 000 enfants en âge d’aller à l’école primaire. La fréquentation de l’école par les fillettes est à présent de 94%. Au sein des communautés d’accueil, l’UNICEF soutient les comités d’éducation des villages, la formation des enseignants et fournit du matériel scolaire.

VIH/Sida
En 2004, le nombre de femmes enceintes concernées par les activités de prévention de la transmission du virus de la mère à l’enfant est passé de 10 000 à 20 000. La participation des hommes résidant dans les camps de réfugiés aux activités de prévention est passé de 10% en 2003 à 90% en 2004.

Protection de l’enfance
L’exode des Burundais et des Rwandais a eu pour conséquence la séparation des enfants de leur famille. L’UNICEF a centré ses efforts sur l’identification des enfants séparés et la réunification avec leur famille. Les efforts de l’UNICEF se concentrent aujourd’hui sur le soutien psychologique et matériel aux enfants particulièrement vulnérables : orphelins, enfants handicapés, anciens enfants soldats, enfants maltraités.

Soutenir nos actions