Les dirigeants mondiaux s'engagent à soutenir davantage l'accès équitable aux vaccins COVID-19

Publié le 24 septembre 2021

Les dirigeants mondiaux participant au sommet mondial sur la COVID-19 organisé par les États-Unis ont une nouvelle fois souligné leur engagement à garantir un accès équitable aux vaccins COVID-19 pour tous les pays par le biais du dispositif COVAX - en faisant valoir qu'un accès équitable est essentiel pour mettre fin à la phase aiguë de la pandémie.

Genève/New York/Oslo, le 23 septembre 2021 - Sur la base de l'élan et de la solidarité mondiale générés au cours des dix-huit derniers mois par divers engagements, notamment lors des sommets organisés par la Commission européenne, le G20 sous les présidences saoudienne et italienne, le Royaume-Uni (RU), y compris le G7 sous la présidence britannique, les États-Unis et le Premier ministre du Japon, le sommet d'hier a vu de nouvelles promesses faites en faveur de COVAX et de l'accès équitable.

En tant qu'hôte du sommet, les États-Unis ont présenté un objectif de vaccination dans le monde et, dans le cadre de leur engagement, ont promis 500 millions de doses supplémentaires de vaccin Pfizer à fournir aux pays à revenu faible et moyen inférieur par le biais du dispositif COVAX. Ces doses s'ajoutent à l'accord de 500 millions de doses Pfizer facilité par les États-Unis, annoncé en juin, et à plus de 90 millions de doses excédentaires partagées par le biais de COVAX, ce qui porte le total des doses américaines à fournir par le biais de COVAX à près de 1,1 milliard de doses. Les livraisons des doses précédemment promises étant en cours, ces doses supplémentaires seront disponibles à partir de janvier 2022. En outre, la Société financière internationale pour le développement (DFC) des États-Unis fournira plus de 383 millions de dollars au titre des risques liés à Gavi, l'Alliance pour les vaccins (Gavi), afin de faciliter les expéditions dans le monde entier.

Les États-Unis et l'Union européenne ont annoncé un programme commun de lutte contre la pandémie mondiale, en réaffirmant leurs engagements à partager les doses avec COVAX et à soutenir les activités préparatoires, et en appelant les autres nations à faire de même - en soulignant particulièrement l'importance d'un partage prévisible et efficace des doses pour maximiser la durabilité du processus et minimiser le gaspillage des doses. S'appuyant sur des promesses antérieures, le comité européen s'est engagée à partager 500 millions de doses d'ici la mi-2022.

Une avancée majeure dans la réponse mondiale contre la COVID-19

Soulignant le partenariat étroit entre l'Union africaine / AVAT et COVAX dans la livraison de doses aux pays africains, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a appelé les pays à revenu élevé à échanger leurs places dans les files d'attente de production et à soutenir l'UA et COVAX dans leur objectif commun d'accroître la couverture sur le continent africain.  

En plus des 285 millions de dollars que la Suède a déjà promis à la garantie de marché (AMC) Gavi COVAX, le mécanisme de financement qui permet l'accès aux doses entièrement financées par les donateurs pour 92 pays à faible revenu, la Suède a annoncé qu'une nouvelle promesse de 2,1 milliards de couronnes suédoises (environ 243 millions de dollars) en contributions en espèces et en dons de doses, sera mise à disposition pour soutenir l'accès équitable aux vaccins COVID-19 pour les économies éligibles à l'AMC en 2021 et 2022.

Parallèlement à ces engagements, plusieurs pays ont promis des dons de doses supplémentaires qui seront mises à la disposition des pays du monde entier, notamment par le biais de COVAX. L'Espagne a promis 7,5 millions de doses supplémentaires, l'Italie a promis 30 millions de doses supplémentaires qui seront mises à disposition d'ici la fin de l'année, et le Japon, qui a accueilli le sommet Gavi COVAX AMC Un monde protégé en juin 2021, a promis environ 60 millions de doses. En outre, le Danemark a annoncé au cours de l'Assemblée générale des Nations unies cette semaine qu'il allait doubler son engagement de don de doses, portant le total à 6 millions de doses promises à partager.

José Manuel Barroso, président du conseil d'administration de Gavi, a déclaré : « Ce sommet marque une avancée majeure dans la réponse mondiale contre la COVID-19 et un grand pas en avant pour le multilatéralisme. Je tiens à remercier le président Biden et tous les dirigeants pour leur engagement en faveur de l'accès mondial aux vaccins et j'exhorte tous les partenaires et parties prenantes à accroître leur soutien à COVAX, afin que nous puissions atteindre notre objectif de mettre fin à la phase aiguë de cette pandémie le plus rapidement possible. »

Dr Richard Hatchett, PDG de la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) : « La science a fait d'énormes progrès dans la lutte pour sauver des vies, restaurer l'économie mondiale et mettre fin à la pandémie. Nous devons maintenant remédier à l'échec moral de la réponse mondiale à la pandémie, à savoir le manque d'accès équitable aux outils de sauvetage que nous avons développés. Pour ce faire, il faudra continuer à investir dans la recherche et le développement afin de pouvoir déployer davantage de vaccins, plus efficacement, et créer une équité entre les pays de tous les niveaux de revenus en ce qui concerne l'accès à ces vaccins qui sauvent des vies. »

Accélérer les plans d'action

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, a déclaré : « Je suis reconnaissant au Président Biden et aux dirigeants mondiaux pour l'engagement dont ils ont fait preuve en faveur de la vaccination du monde. Toutefois, ce dont nous avons besoin pour réussir, c'est d'un soutien véritablement durable et inébranlable, qui soit fourni maintenant, et non dans six ou douze mois. Si nous voulons atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés, à savoir vacciner 10 % de la population de tous les pays d'ici à la fin du mois, 40 % d'ici à la fin de 2021 et 70 % d'ici au milieu de l'année prochaine, nous devons élargir considérablement l'accès aux vaccins dès maintenant. »

Henrietta Fore, directrice générale d'UNICEF, a déclaré : « Nous nous félicitons de l'engagement renouvelé des dirigeants mondiaux à fournir des doses de vaccin aux pays à faible revenu. Nous saluons la promesse des États-Unis de fournir 500 millions de doses supplémentaires l'année prochaine, ainsi que les annonces faites par l'Union européenne, le Danemark, le Japon, l'Italie et l'Espagne, et nous espérons que ces promesses seront tenues de toute urgence. Avec seulement 12 % des promesses faites au début de l'année qui se traduisent par des doses réelles, les pays à faible revenu ne peuvent plus attendre. Nous demandons instamment aux pays qui partagent les doses d'accélérer leurs plans de dons. »

Le Dr Seth Berkley, PDG de Gavi, a déclaré : « Avec la montée des variants et l'écart actuel dans l'accès équitable aux vaccins COVID-19, nous devons de toute urgence vacciner les personnes les plus à risque partout dans le monde. Nous ne pouvons pas nous permettre de nouveaux retards dans l'acheminement des vaccins aux plus vulnérables - cela signifierait la poursuite de cette pandémie et de son impact sur nos vies à tous. »

Un appel urgent à l'action

COVAX a récemment publié une mise à jour de ses prévisions d'approvisionnement, qui indique que si les livraisons de COVAX aux pays s'accélèrent et continueront de s'intensifier considérablement jusqu'à la fin de l'année car des risques importants subsistent.

En conséquence, les partenaires de COVAX ont lancé un appel urgent à l'action - pour la levée de toutes les restrictions à l'exportation, pour que les fabricants respectent leurs engagements envers COVAX et fournissent une transparence sur les calendriers de livraison et les files d'attente. Le COVAX appelle également les pays qui sont en tête de la file d'attente des fabricants et qui ont déjà atteint une couverture élevée à céder leur place dans la file d'attente à COVAX et aux pays participants à revenu faible et intermédiaire qu'il soutient, ainsi qu'à l'expansion, l'accélération et la systématisation des dons de doses afin de fournir des volumes, des délais et des durées de conservation plus importants, permettant aux pays de mieux se préparer aux déploiements.

Jusqu'à présent, COVAX a fourni plus de 300 millions de doses à 142 pays et, selon les dernières prévisions, un total d'environ 1,2 milliard de doses sera disponible pour les économies à faible revenu soutenues par la garantie de marché COVAX (AMC) d'ici la fin de 2021. Ce chiffre est suffisant pour protéger 20 % de la population, ou 40 % de tous les adultes, dans les 92 pays couverts par la garantie de marché, à l'exception de l'Inde. L'étape clé de COVAX, à savoir la distribution de deux milliards de doses, devrait être atteinte au cours du premier trimestre de 2022.

A retenir :

  • Les dirigeants s'engagent à fournir un financement, des dons de doses, un soutien à la préparation et à la livraison dans les pays et à intensifier la fabrication mondiale, afin de permettre un accès équitable aux vaccins COVID-19.
  • Afin d'améliorer l'accès aux économies à faible revenu, les États-Unis fourniront 500 millions de doses supplémentaires de vaccin Pfizer qui seront administrées par le biais de COVAX, à partir de 2022, et la Suède fournira 2,1 milliards de couronnes suédoises supplémentaires (environ 243 millions de dollars US) entre 2021 et 2022.
  • De nouveaux engagements en matière de doses de la part de l'Union européenne, y compris l'Italie et l'Espagne, ainsi que de la Suède, du Danemark et du Japon signifient que des doses supplémentaires seront disponibles pour les participants au programme COVAX en 2021 et 2022.