L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
Afghanistan : des filles font leurs devoirs dans un centre communautaire d'apprentissage accéléré du village de Gulab Khail, dans la province de Maidan Wardak. ©UNICEF/UN0609169/Karimi
Afghanistan : des filles font leurs devoirs dans un centre communautaire d'apprentissage accéléré du village de Gulab Khail, dans la province de Maidan Wardak. ©UNICEF/UN0609169/Karimi

Les filles d’Afghanistan doivent retourner à l’école sans délai

New York, le 23 mars 2022 – Déclaration de Catherine Russell, Directrice Générale de l’UNICEF.

« Des millions de collégiennes et de lycéennes dans tout l’Afghanistan se sont réveillées aujourd’hui avec l’espoir de pouvoir retourner à l’école et reprendre leur apprentissage. Il n’a pas fallu longtemps pour que leurs espoirs soient brisés.

La décision des autorités de facto de retarder le retour en cours des filles de la sixième à la terminale est un revers important pour les filles et leur avenir.

A cause de cette décision, une génération entière d’adolescentes est privée du droit à l’éducation et de la possibilité d’acquérir les compétences nécessaires pour construire leur avenir.

J’appelle les autorités de facto de respecter sans délai leurs engagements concernant l’éducation des filles. J’appelle également les dirigeants communautaires de tout l’Afghanistan à soutenir l’éducation des adolescentes.

Tous les enfants méritent d’aller à l’école. C’est le moyen le plus sûr de mettre le pays sur le chemin de la paix et de la prospérité que le peuple afghan mérite. »