Pakistan : 6 mois après les inondations, la malnutrition menace les enfants

Publié le 28 janvier 2011 | Modifié le 28 décembre 2015

Fin juillet 2010, des inondations comme le Pakistan n’en avait pas connues depuis 80 ans ont ravagé le pays, affectant 20 millions de personnes, dont la moitié d’enfants. Six mois après, l’Unicef continue d’apporter de l’aide d’urgence : les dégâts sont monumentaux et le statut nutritionnel des enfants est inquiétant.

Imaginez l’Angleterre sous les eaux. C’est ce qu’a vécu le Pakistan l’été dernier : 1/5e du territoire, soit 160 000 km2 ont été inondés suite à des pluies de mousson diluviennes. Ces inondations ont frappé les plus pauvres, les plus faibles et les plus vulnérables de ce pays qui présentait avant la catastrophe une situation humanitaire déjà fragile.

Six mois après, les eaux se sont retirées de la plupart des zones affectées, mais les dégâts sont colossaux. Les populations déplacées ont commencé à rentrer chez elles, mais de trop nombreuses familles vivent toujours dans des camps de toile alors que la saison hivernale rend les conditions de vie encore plus difficiles.

Des niveaux de malnutrition inquiétants

 
Les enfants, depuis les inondations, sont confrontés à plusieurs menaces : les déplacements de population ont entraîné une augmentation du travail des enfants et de la mendicité, les enfants et les adolescents sont également plus sujets à des violences, des abus, et aux problèmes de santé : infections respiratoires et diarrhées aigües, malnutrition...

La question de la malnutrition inquiète particulièrement les équipes de l’Unicef. Le niveau de malnutrition aigüe globale dans la province du Sindh est bien au-delà du seuil d’urgence de l’OMS : jusqu’à 23% chez les enfants entre 6 mois et 5 ans, alors que le seuil d’urgence est à 15%. Le Pakistan a été confronté à des urgences à répétition ces dix dernières années (séismes, conflit, inondations), qui avaient déjà fragilisé la population ; les dernières inondations ont révélé et aggravé cette situation nutritionnelle déjà très fragile.

A quoi ont servi vos dons ?

Dans ce contexte, on peut se poser la question, légitime, « A quoi ont servi les dons » ? Les équipes de l’Unicef sont à pied d’œuvre depuis l’été dernier, mais les dégâts sont tels et la situation antérieure du pays était déjà tellement fragile que le Pakistan va mettre des années à se relever de cette catastrophe. La situation aurait été bien plus grave si les organisations humanitaires n’étaient pas intervenues : voici des exemples, par secteur d’intervention, de ce qui a été mis en place grâce aux dons reçus par l’Unicef.

Eau, hygiène, assainissement
L’UNICEF continue de distribuer de l’eau à près de 3,5 millions de personnes par jour et a mis en place 30 000 installations sanitaires bénéficiant à près de 2 millions de personnes. Des activités de promotion des « bonnes pratiques » d’hygiène sont en cours et l’Unicef a distribué près d’un million de savons depuis le début de l’urgence.

Santé maternelle et infantile
Plus de 9 millions d’enfants de 6 mois à 5 ans ont été vaccinés contre la rougeole et la poliomyélite, 8,5 millions d’enfants ont reçu des suppléments en Vitamine A et plus de 900 000 moustiquaires imprégnées ont été distribuées à des femmes enceintes et/ou allaitantes en prévention du paludisme.

Nutrition
L’UNICEF a pris en charge près de 25 000 enfants de 6 mois à 5 ans souffrant de malnutrition aigüe sévère, 57 000 souffrant de malnutrition aigüe modérée et 40 000 femmes enceintes et allaitantes.

Education
Sur les 10 000 écoles endommagées par les inondations, 360 ont été réhabilitées par l’Unicef et ses partenaires. L’Unicef soutient des « centres d’apprentissage temporaires » qui bénéficient à plus de 180 000 enfants, et a distribué du matériel scolaire bénéficiant à près de 220 000 enfants : kits « écoles en boite », kits récréatifs et kits de développement de la petite enfance.

Protection de l’enfance
L’UNICEF a établi 76 centres d’accueil pour les femmes et 987 Espaces Amis des Enfants, bénéficiant à plus de 250 000 enfants. Plus de 300 000 enfants ont reçu du matériel non alimentaire (chaussures, vêtements, couvertures…), et plus de 26 000 enfants vulnérables bénéficient des services de protection sociale proposés par l’Unicef et ses partenaires.

En savoir plus

Les fonds collectés

L’Unicef International avait lancé un appel de fonds de 193 millions d’euros.
A ce jour, 145 millions d’euros ont été reçus (dont 3 214 000 € collectés auprès des donateurs Français) soit 79% de l’appel.
48 millions d’euros sont encore nécessaires pour continuer d’apporter de l’aide dont les enfants du Pakistan ont besoin.

Soutenir nos actions